Publicité
Édito

L’année 2018 démarre sous de bons et nouveaux auspices

Pour naviguer plus vite et sans publicités:

Ça bouge sur le front du fédéralisme. Supprimant un étage du mille-feuille administratif, la nouvelle assemblée territoriale corse a élu ses présidents. Oui, se sont bien le nationaliste Jean-Guy Talamoni et l'autonomiste Gilles Simeoni qui prennent la tête de la collectivité unique de Corse ! 

Car la réalité demeure : les régionalistes ont évincé les jacobins et, par effet de bord, ont effacé du paysage politique le Front National, le PS… et la République En Marche. A tel point que Jean-Luc Mélanchon salue cette victoire ! Aussi bizarre qu’étrange. Pour l’heure, on retiendra que là où le régionalisme passe, les extrêmes trépassent mais que le dégagisme touche aussi Emmanuel Macron et LREM, qui n’ont pas réussi à créer un « front républicain » face au régionaliste. Car, oui, Macron a essayé a-t-on appris dernièrement ! Et c’est d’ailleurs parfaitement logique pour un homme qui soutient le gouvernement espagnol face aux catalans. Un point commun avec Emmanuel Valls.


Ces deux-là ont du faire une drôle de tête en apprenant que les catalans confirmaient leur intention d’un peu plus d’autonomie. Avoir mis une partie de l’exécutif de Barcelone en prison n’a pas suffi à inverser la tendance. Que faire maintenant ? Le gouvernement français doit observer les négociations espagnoles avec intérêt. La Corse est en embuscade !


Autre échéance, celle de la Nouvelle Calédonie qui, depuis 1988 (sic), prépare son référendum d’autodétermination : il doit se tenir avant novembre 2018. Tout le monde devait penser qu’il n'est pas de problème dont une absence de solution ne finisse par venir à bout. Et puis 30 ans, c’était loin ! A d’autres générations la patate chaude. Un peu comme le réchauffement climatique, la dette… Bref, une vraie méthode de gouvernance !


A l’heure de la mondialisation, l’Europe semble donc secouée par un vent de relocalisation de ses centres de décision politique. Idem avec l’Irlande du Nord : que vont faire les anglais? Installer à nouveau des postes frontières entre l’Ulster et l’Eire ? Là où des milliers de personnes circulent aujourd’hui librement et quotidiennement ? De quoi raviver certaines tensions. Et on ne parle pas de l’Écosse !


L’année 2018  sera donc instructive. A la Bretagne et aux bretons d’être les acteurs de leur propre histoire. Certains journalistes sortent même du bois comme Gilles Martin-Chauffier, rédacteur en chef de Paris Match, qui présente son livre « Du bonheur d’être Breton ». Pour lui aussi, « la Bretagne va survivre à la France » explique-t-il dans 20 Minutes. Il n’est donc pas trop tard pour être en phase avec son époque et surtout échapper à une alternative plus radicale, qu’elle vienne de gauche ou de droite. Les prochaines échéances électorales seront à cet égard d’une extrême importance.


Bloavezh mat d’an holl !


hervé devallan
publié le 05-01-2018

comments powered by Disqus
Édito
la-haine-de-soi

Regarder les autres se prosterner devant les nouveaux saints attendrit d’abord, débecte en second. Les médias sont une fabrique à idoles, merci Debord ! Nous ne comprenons plus...

Édito
le-pays-catalan-loin-des-petits-papiers-du-paradis

Supposer irréversible  l’autonomie du Pays Catalan - et de toutes autres nations européennes - ne doit pas nous étonner. Non plus que...

Édito
taxe-man-et-taxe-me-sont-dans-notre-bateau-

Emmanuel Macron commence à scier la branche sur laquelle nous sommes assis. Et tout le monde applaudit, ou du moins, les médias donnent peu de consistance à une quelconque alternative. Voire...

Édito
et-les-catalans-francais-qu-en-pensent-ils-

La vraie démocratie est dangereuse. Surtout pour les dirigeants des peuples qui veulent l’exercer. L’histoire prouve qu’on peut mourir en son nom, mais que ceux qui en tirent...

Édito
benevoles-de-tous-pays-

Cette histoire de suppression des emplois aidés, telle que proposée par le gouvernement Macron, illustre à merveille la situation économique de la France. Et par effet...

Édito
un-tour-en-noir-et-blanc

Le Tour de France cycliste est un cas d’école. Même France TV ne peut échapper au phénomène qui se répète saison après saison : on voit des Gwenn...

Édito
retour-sur-le-passe-musical

Lors du match amical de football opposant la France à l’Angleterre, c’est la Garde Républicaine qui a rendu l’hommage le plus juste aux victimes de l’attentat...

Édito
taux-d-audience-records-pour-sitcom-presidentielle

Tant de suspense, tant de rebondissements : avons-nous jamais autant été tenus en haleine que par cette série à la française ? Une version échevelée...

Édito
silence-on-creuse

Pour vivre heureux, vivons cachés. Une devise que la République a depuis longtemps fait sienne et qu’elle sait déléguer à l’occasion. Deux exemples pour s’en...

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
L’année 2018 démarre sous de bons et nouveaux auspices

hervé devallan


Ça bouge sur le front du fédéralisme. Supprimant un étage du mille-feuille administratif, la nouvelle assemblée territoriale corse a élu ses présidents. Oui, se sont bien le nationaliste Jean-Guy Talamoni et l'autonomiste Gilles Simeoni qui prennent la tête de la collectivité unique de Corse ! 


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité