Publicité
Disques

Zebra & Bagad Karaez

Pour naviguer plus vite et sans publicités:
Zebramix / Coop Breizh Note : 4/5HermineHermineHermineHermine

Tout démarre en 2008 au Festival des Vieilles Charrues. Une rencontre iconoclaste entre le plus rock des DJs et un des plus vieux bagad de centre Bretagne qui aujourd’hui donne un grand coup de jeune au rock breton avec un premier album à déraciner un calvaire.

Le rock n’a jamais quitté DJ Zebra. De ses premières amours grégaires, Billy the Kick et ses gamins en Folie, à ses mash-up rock’n’roll, ses platines tournent toujours accompagnées d’un ou deux riffs bien sentis de Rickenbacker. Et ça fait 20 ans que ça dure ! Habitué à fusionner des genres, il n’hésite pas une seconde lorsque l’occasion de jouer avec le Bagad de Karaez se présente. Une première fois en 2008 sur la grande scène des Vieilles Charrues qui connait de belles suites dans plusieurs arènes françaises jusqu’à un retour à la maison pour fêter les 20 ans du festival de Carhaix en juillet 2011. Entre temps, Bagad et DJ venaient d’enregistrer leur premier album à Carhaix entre février et avril 2011 sous la houlette de Cédric Huet. Produit, écrit, composé, chanté et interprété (excusez du peu) par Zebra, l’album éponyme laisse une belle place au Bagad qui en profite pour poser ses sonorités en toute liberté loin des canons de la tradition et des joutes des championnats de Bretagne. Mais c’est avec l’assurance de ses nombreux titres de champion que l’ensemble relève le défit avec justesse et précision sur les onze titres de l’opus qui se termine bien sûr par l’incroyable reprise de Fatboy Slim « Right here right now » (Voir notre Reuz buzz. Quelques invités de marque ne s’y sont d’ailleurs pas trompés : Cali, Tom Hogg (chanteur de The Hosts) et Arno (sur une malicieuse reprise se son titre « Vive la liberté ») venant marier leur voix à celle de Zebra. Résultat : aucun temps mort sur cet album qui sera défendu sur scène jusqu’à la fin de l’année, notamment le 22 novembre à Rennes et le 7 décembre à Landerneau. Décidément, la petite entreprise de Zebra ne connaît pas la crise.


Hervé Devallan
publié le 25-10-2012

Zebra et la Bagad de Karaez au Festival Fnac Indétendances

comments powered by Disqus
Disques
german-oak-down-in-the-bunker-

Encore un disque culte réédité. Il s’agit de « Doanw in the bunker » du trio allemand de Krautrock German Oak

Disques
marquis-de-sade-16-09-17-

Oui, nous sommes bien en 2017 et ceci est bien une chronique d’un nouvel album de Marquis de Sade. 

Disques
morrissey-low-in-high-school

Bigmouth Strikes Again, Get Off The Stage… C'est fou comme certains titres de Morrissey s'appliquent désormais à sa propre déchéance. 

Disques
maman-kusters-sous-la-peau-de-

On touche ici une certaine écume de la nuit. Une élégance à la Seiz Breur, qui mêle les années 30 et les années 80, sans plagiat et avec audace.

Disques
the-craftmen-club-colores-

Après quatre ans de silence discographique, The Craftmen Club est de retour avec un nouvel album studio qui démontre que les quartet costarmoricain est en évolution perpétuelle.

Disques
gad-zukes-fight-the-silence-

Ils sont cinq, viennent de Dinan en passant par l’Angleterre et débordent d’énergie. Leur premier EP est une vraie réussite, entre coup de cœur magistral et un avenir...

Disques
follow-me-not-if-the-sky-remains-

Le début des années ont le cuir qui résiste au temps. Follow Me Not les fait revivre avec la précision de ceux qui ne veulent pas confondre post punk et Cold Wave.

Disques
konrad-fight-konrad-fight-

Konrad Fight… Depuis Marquis de Sade, ça sonne bien. L’EP des breton reste...

Disques
beatneys-bear-beatney-bears-

Avec Beatneys Bear, la nuit brestoise possède ses nouveaux hérauts. Un duo qui scratche le rock. A moins que ce ne soit l’inverse.     

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
L’année 2018 démarre sous de bons et nouveaux auspices

hervé devallan


Ça bouge sur le front du fédéralisme. Supprimant un étage du mille-feuille administratif, la nouvelle assemblée territoriale corse a élu ses présidents. Oui, se sont bien le nationaliste Jean-Guy Talamoni et l'autonomiste Gilles Simeoni qui prennent la tête de la collectivité unique de Corse ! 


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité