Publicité
Disques

Mono « Requiem for hell »

Pour naviguer plus vite et sans publicités:
PelAgic Note : 3/5HermineHermineHermine
mono-requiem-for-hell-



La belle surprise post rock d’octobre nous vient du Japon. Il s’agit du neuvième album de Mono capté dans les studios de Steve Albini à Chicago.  

Groupe de post rock japonais, Mono est allé enregistrer son neuvième album chez Steve Albini à Chicago. Producteur très tendance en France (il faut dire qu’un de ses ingénieur du son est français, ça aide), l’homme peut surtout s’enorgueillir d’avoir travaillé avec les Pixies, Nirvana, Breeders ou encore PJ Harvey. Ça pose son homme. Côté japonais, c’est sûrement cette partie du CV qui compte avant tout. Car Sloy, H-Burns et autres Dionysos n’ont pas du défrayer la chronique au pays du Soleil Levant. Reste les Thugs. Pour revenir au quatuor Mono, Chicago, ils connaissent puisqu’ils ont déjà enregistré à l’Electrical Audio à trois reprises. Et le groupe de Steve Albini, Shellac, a fait la première partie de Mono au Japon. On est donc là en confiance, pratiquement entre amis.
Est-ce que ça influence les prises de son ? Une chose est sûre, ce dernier opus marie puissance, calme et volupté comme le silence annonce la déflagration d’un ouragan. Les 5 morceaux de « Requiem for hell » sont ainsi construits qu’ils peuvent basculer de la noïse la plus terrible à une pop aérienne qu’un Pink Floyd inspiré pourrait encore produire en 2016. Le tout mis en musique par le sieur Albini qui magnifie ces séquences avec un son hors norme, sans jamais briser l’unité de ces peins et déliés soniques. Avec un titre dépassant les 17 minutes, il étire le temps et laisse filer chaque morceau jusqu’à l’inspiration ultime.  


Guillaume du Porzou
publié le 13-10-2016

comments powered by Disqus
Disques
german-oak-down-in-the-bunker-

Encore un disque culte réédité. Il s’agit de « Doanw in the bunker » du trio allemand de Krautrock German Oak

Disques
marquis-de-sade-16-09-17-

Oui, nous sommes bien en 2017 et ceci est bien une chronique d’un nouvel album de Marquis de Sade. 

Disques
morrissey-low-in-high-school

Bigmouth Strikes Again, Get Off The Stage… C'est fou comme certains titres de Morrissey s'appliquent désormais à sa propre déchéance. 

Disques
maman-kusters-sous-la-peau-de-

On touche ici une certaine écume de la nuit. Une élégance à la Seiz Breur, qui mêle les années 30 et les années 80, sans plagiat et avec audace.

Disques
the-craftmen-club-colores-

Après quatre ans de silence discographique, The Craftmen Club est de retour avec un nouvel album studio qui démontre que les quartet costarmoricain est en évolution perpétuelle.

Disques
gad-zukes-fight-the-silence-

Ils sont cinq, viennent de Dinan en passant par l’Angleterre et débordent d’énergie. Leur premier EP est une vraie réussite, entre coup de cœur magistral et un avenir...

Disques
follow-me-not-if-the-sky-remains-

Le début des années ont le cuir qui résiste au temps. Follow Me Not les fait revivre avec la précision de ceux qui ne veulent pas confondre post punk et Cold Wave.

Disques
konrad-fight-konrad-fight-

Konrad Fight… Depuis Marquis de Sade, ça sonne bien. L’EP des breton reste...

Disques
beatneys-bear-beatney-bears-

Avec Beatneys Bear, la nuit brestoise possède ses nouveaux hérauts. Un duo qui scratche le rock. A moins que ce ne soit l’inverse.     

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
L’année 2018 démarre sous de bons et nouveaux auspices

hervé devallan


Ça bouge sur le front du fédéralisme. Supprimant un étage du mille-feuille administratif, la nouvelle assemblée territoriale corse a élu ses présidents. Oui, se sont bien le nationaliste Jean-Guy Talamoni et l'autonomiste Gilles Simeoni qui prennent la tête de la collectivité unique de Corse ! 


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité