Publicité
Disques

Mono « Requiem for hell »

PelAgic Note : 3/5HermineHermineHermine
mono-requiem-for-hell-



La belle surprise post rock d’octobre nous vient du Japon. Il s’agit du neuvième album de Mono capté dans les studios de Steve Albini à Chicago.  

Groupe de post rock japonais, Mono est allé enregistrer son neuvième album chez Steve Albini à Chicago. Producteur très tendance en France (il faut dire qu’un de ses ingénieur du son est français, ça aide), l’homme peut surtout s’enorgueillir d’avoir travaillé avec les Pixies, Nirvana, Breeders ou encore PJ Harvey. Ça pose son homme. Côté japonais, c’est sûrement cette partie du CV qui compte avant tout. Car Sloy, H-Burns et autres Dionysos n’ont pas du défrayer la chronique au pays du Soleil Levant. Reste les Thugs. Pour revenir au quatuor Mono, Chicago, ils connaissent puisqu’ils ont déjà enregistré à l’Electrical Audio à trois reprises. Et le groupe de Steve Albini, Shellac, a fait la première partie de Mono au Japon. On est donc là en confiance, pratiquement entre amis.
Est-ce que ça influence les prises de son ? Une chose est sûre, ce dernier opus marie puissance, calme et volupté comme le silence annonce la déflagration d’un ouragan. Les 5 morceaux de « Requiem for hell » sont ainsi construits qu’ils peuvent basculer de la noïse la plus terrible à une pop aérienne qu’un Pink Floyd inspiré pourrait encore produire en 2016. Le tout mis en musique par le sieur Albini qui magnifie ces séquences avec un son hors norme, sans jamais briser l’unité de ces peins et déliés soniques. Avec un titre dépassant les 17 minutes, il étire le temps et laisse filer chaque morceau jusqu’à l’inspiration ultime.  


Guillaume du Porzou
publié le 13-10-2016

comments powered by Disqus
Disques
beatneys-bear-beatney-bears-

Avec Beatneys Bear, la nuit brestoise possède ses nouveaux hérauts. Un duo qui scratche le rock. A moins que ce ne soit l’inverse.     

Disques
celtic-social-club-a-new-kind-of-freedom-

C’est étrange, cette impression que The Celtic Social Club existe depuis toujours. Et pourtant, cela fait seulement 3 ans qu’ils arpentent les scènes du monde entier, à commencer...

Disques
les-ramoneurs-de-menhirs-breizh-anok-

Entre gavotte et pogo, les Ramoneurs de Menhirs n’ont pas choisi. Ils n’ont donc pas renoncé. « Breizh Anok » en apporte une preuve punk et sonnante.

Disques
tagada-jones-la-peste-et-le-cholera-

Tagada Jones, dernier des mohicans ? Une fois de plus, leur punk rock défouraille à tout va et chaque élection nous prouve qu’ils ont encore de belles années devant eux.

Disques
the-moorings-unbowed-

Punk, folk et celtique à la fois. Et originaire de Sélestat dans le Bas-Rhin. Le résultat est aussi explosif qu’une Guiness dégoupillée à l’heure de...

Disques
the-decline-heroes-on-empty-streets-

Avec sa voix à la « Schultz » (Parabellum), le chanteur de The Decline ! pousse les bretons beaucoup plus près de ses cousins celtes que de la scène punk rock...

Disques
sunflowers-the-intergalactic-guide-to-find-the-red-cowboy-

Les Sunflowers dynamitent le surf rock. Et qu’ils soient de Porto n’est pas le moindre de leurs exploits.  

Disques
wicked-crawling-back-

Dans le jargon, on appelle ça, un artiste en développement. A l’écoute de leurs 6 titres, Wicked ne va pas rester longtemps dans l’ombre de son prochain. 

Disques
merzhin-babelive-

Album live et DVD, voilà le nouveau rendez-vous que nous propose Merzhin. Un album capté à l’occasion du Babel Tour et à consommer sur place où sur scène. 

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
Un Tour en Noir et Blanc

Hervé Devallan


Le Tour de France cycliste est un cas d’école. Même France TV ne peut échapper au phénomène qui se répète saison après saison : on voit des Gwenn ha Du partout ! 


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité