Publicité
Disques

Mono « Requiem for hell »

PelAgic Note : 3/5HermineHermineHermine
mono-requiem-for-hell-



La belle surprise post rock d’octobre nous vient du Japon. Il s’agit du neuvième album de Mono capté dans les studios de Steve Albini à Chicago.  

Groupe de post rock japonais, Mono est allé enregistrer son neuvième album chez Steve Albini à Chicago. Producteur très tendance en France (il faut dire qu’un de ses ingénieur du son est français, ça aide), l’homme peut surtout s’enorgueillir d’avoir travaillé avec les Pixies, Nirvana, Breeders ou encore PJ Harvey. Ça pose son homme. Côté japonais, c’est sûrement cette partie du CV qui compte avant tout. Car Sloy, H-Burns et autres Dionysos n’ont pas du défrayer la chronique au pays du Soleil Levant. Reste les Thugs. Pour revenir au quatuor Mono, Chicago, ils connaissent puisqu’ils ont déjà enregistré à l’Electrical Audio à trois reprises. Et le groupe de Steve Albini, Shellac, a fait la première partie de Mono au Japon. On est donc là en confiance, pratiquement entre amis.
Est-ce que ça influence les prises de son ? Une chose est sûre, ce dernier opus marie puissance, calme et volupté comme le silence annonce la déflagration d’un ouragan. Les 5 morceaux de « Requiem for hell » sont ainsi construits qu’ils peuvent basculer de la noïse la plus terrible à une pop aérienne qu’un Pink Floyd inspiré pourrait encore produire en 2016. Le tout mis en musique par le sieur Albini qui magnifie ces séquences avec un son hors norme, sans jamais briser l’unité de ces peins et déliés soniques. Avec un titre dépassant les 17 minutes, il étire le temps et laisse filer chaque morceau jusqu’à l’inspiration ultime.  


Guillaume du Porzou
publié le 13-10-2016

comments powered by Disqus
Disques
matmatah-plates-coutures

Comme l'attestent les nombreux concerts de la tournée qui affichent guichets fermés, le retour de Matmatah était attendu avec une certaine impatience par le public. Cet engouement ne peut que...

Disques
all-them-witches-sleeping-through-the-war-

Les Sorcières de Nashville déboulent à nouveau à grand renfort de guitares saturées et survoltées. Du bel ouvrage qui séduit tous les amateurs de rock, quelque...

Disques
black-hole-machines-run-rabbit-run-

Comme souvent, à l’Ouest de l’Europe beaucoup de nouveau. Cette fois ci c’est la Bretagne qui fait parler la poudre rock avec le premier EP d’un trio prometteur.

Disques
lower-than-atlantis-safe-in-sound-

Depuis 2007, les anglais de Lower Than Atlantis se sont fait une place en Angleterre. Leur cinquième opus confirme que cet engouement n’est pas usurpé. De là à convaincre les...

Disques
avenir-nous-sommes-les-filles-du-lycee-de-brest-

Iconoclastes, les 3 filles d’AveniR le sont assurément. Mais elles vont un peu plus que le truisme qu’elles laissent entrevoir. . 

Disques
sleater-kinney-live-in-paris-

La bande à Carrie Brownstein remet ça. Après 9 ans d’absence le trio de choc et de charme punk américain retrouve les chemins des planches avec un live à la clef.

Disques
we-wolf-movements-

Entre John Carpenter et Joy Division, il y a We Wolf. Le quartet vannetais créé en 2015 a pris le meilleur des deux et le prouve avec un brillant premier EP. 

Disques
mother-s-cake-no-rhyme-no-reason-

Fini les valses de Viennes, vive le rock d’Innsbruck. Mother’s Cake défend la cause d’un rock à la fois psychédélique et nerveux. Une belle réussite que leur...

Disques
the-black-leaders-take-it-easy-

The Black Leaders commence à être une valeur sûre du rock rennais. Leur second album renforce cette impression.

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
Silence, on creuse

Hervé Devallan


Pour vivre heureux, vivons cachés. Une devise que la République a depuis longtemps fait sienne et qu’elle sait déléguer à l’occasion. Deux exemples pour s’en convaincre


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

Breizh Gouel

Agenda

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité