Publicité
Disques

Matmatah : Plates Coutures

Pour naviguer plus vite et sans publicités:
La Ouache production/ L’autre distribution Note : 3/5HermineHermineHermine
matmatah-plates-coutures

Comme l'attestent les nombreux concerts de la tournée qui affichent guichets fermés, le retour de Matmatah était attendu avec une certaine impatience par le public. Cet engouement ne peut que réjouir le groupe brestois qui après neuf ans d'absence s’est reformé et sort un nouvel album, Plates Coutures

Enregistré en Angleterre sous la houlette de Bruno Green, Ce 5e disque studio, qui marque l'arrivée au sein du combo du guitariste Emmanuel Baroux (complice de Tristan Nihouarn sur ses projets solos) à la place de Cédric Floc'h (alias Sammy), n'est pas le meilleur opus produit par les Finistériens mais renferme suffisamment d'atouts et de singles pour combler les fans. Comme en témoigne le titre d'ouverture Nous y sommes  qui, avec ses guitares saturées et son refrain impeccable, tire à boulets rouges sur l'évolution de nos civilisations. Autres tubes prévisibles: Marée Haute, premier extrait de l’album et  Lésine pas, qui avec sa force mélodique et ses paroles plutôt bien senties, reste en tête dès la première écoute. D'autres morceaux en revanche sont moins aboutis à l'image d'Entre les lignes,  qui sonne creux ou encore de Peshmerga, chanson  plombée par des arrangements un peu insipides. Porté par  Tristan Nihouarn dont la voix n’a pas subi les affres du temps, l'ensemble  tient néanmoins la route en particulier quand Matmatah renoue avec ses influences rock, comme sur Retour à la normal ou encore Margipop, qui se révèlent d'une indéniable efficacité. 


Sortie le 3 mars 2017


Erwan Bargain
publié le 02-03-2017

comments powered by Disqus
Disques
maman-kusters-sous-la-peau-de-

On touche ici une certaine écume de la nuit. Une élégance à la Seiz Breur, qui mêle les années 30 et les années 80, sans plagiat et avec audace.

Disques
the-craftmen-club-colores-

Après quatre ans de silence discographique, The Craftmen Club est de retour avec un nouvel album studio qui démontre que les quartet costarmoricain est en évolution perpétuelle.

Disques
gad-zukes-fight-the-silence-

Ils sont cinq, viennent de Dinan en passant par l’Angleterre et débordent d’énergie. Leur premier EP est une vraie réussite, entre coup de cœur magistral et un avenir...

Disques
follow-me-not-if-the-sky-remains-

Le début des années ont le cuir qui résiste au temps. Follow Me Not les fait revivre avec la précision de ceux qui ne veulent pas confondre post punk et Cold Wave.

Disques
konrad-fight-konrad-fight-

Konrad Fight… Depuis Marquis de Sade, ça sonne bien. L’EP des breton reste...

Disques
beatneys-bear-beatney-bears-

Avec Beatneys Bear, la nuit brestoise possède ses nouveaux hérauts. Un duo qui scratche le rock. A moins que ce ne soit l’inverse.     

Disques
celtic-social-club-a-new-kind-of-freedom-

C’est étrange, cette impression que The Celtic Social Club existe depuis toujours. Et pourtant, cela fait seulement 3 ans qu’ils arpentent les scènes du monde entier, à commencer...

Disques
les-ramoneurs-de-menhirs-breizh-anok-

Entre gavotte et pogo, les Ramoneurs de Menhirs n’ont pas choisi. Ils n’ont donc pas renoncé. « Breizh Anok » en apporte une preuve punk et sonnante.

Disques
tagada-jones-la-peste-et-le-cholera-

Tagada Jones, dernier des mohicans ? Une fois de plus, leur punk rock défouraille à tout va et chaque élection nous prouve qu’ils ont encore de belles années devant eux.

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
Le Pays Catalan loin des petits papiers du paradis

Hervé Devallan


Supposer irréversible  l’autonomie du Pays Catalan - et de toutes autres nations européennes - ne doit pas nous étonner. Non plus que nos États souverains s’y opposent. Pour eux toute (r)évolution est mortifère. 


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité