Publicité
Livres

Hopala No 44

hopala-no-44

Trois fois l’an, et ce depuis quinze ans, la revue Hopala dirigée par Alain-Gabriel Monot propose à ses fidèles lecteurs une réflexion plurielle sur la Bretagne d’aujourd’hui. Celle-ci s’ordonne autour de trois axes majeurs : les débats, la littérature, les arts plastiques.

 

Tout de bleu habillé par le photographe Olivier Garros, voici donc le numéro 44 !


Après un éditorial vibrant rendant hommage aux peintures de Louis Le Gros, ancien déporté, dont l’œuvre entière vient d’être exposée au Musée de Morlaix, cette nouvelle mouture consacre d’abord un riche dossier aux atouts (ou faiblesses) du fédéralisme.


Jean Cloarecnous y invite à prendre de l’essor pour reconsidérer les alliances possibles en Europe. Isabelle Benoliel s’interroge quant à elle sur la place des régions dans les fédérations. Christian Demeuré-Vallée se demande s’il faut « réinventer l’identité bretonne » et Yves Plasseraud, à propos des minorités, traite du « fédéralisme personnel ».


La partie littérature cultive, comme à l’accoutumée, éclectisme et souci de faire découvrir des voix neuves ou originales. Ainsi Jean-Louis Coatrieuxinterroge Gabrielle Garcia qui vient de publier Pour entrer dans Grenade, nouvel hommage aux républicains espagnols en Bretagne. Une brassée de poèmes de Mark Kerjean nous ramène aux rives d’une enfance évoquée en bleu et noir. Jean Bescond inaugure une nouvelle rubrique,  e-lire, qui entend faire découvrir l’univers des tablettes conçues ici non comme des rivales du livre traditionnel mais en tant qu’appareils intelligents capables d’assurer «  qualité, nouveauté, confort, originalité » quand il s’agit par exemple d’explorer les fonds mis en ligne parla Bibliothèque nationale. Ronan Gouézec donne ici, comme dans chaque numéro, une belle étude consacrée à Steve Tesich, romancier américain contemporain.  


La partie dévolue aux arts plastiques offre ses pages à Olivier Garros, photographe talentueux qui « couche » un Pays Bigouden austère, retenu, à mille lieues de l’esprit des faciles cartes postales. Rien de gracieux ici ou de simple, plutôt la marque sûre d’un pays qui résiste à la première admiration et ne se donne que dans la lenteur.


Alain-Gabriel Monot présente encore un entretien-portrait d’Hervé le Jeune, imprimeur de la revue, installé à Morlaix, qui exerce son métier avec passion et chaleur communicative. Deux tempéraments passionnés se rencontrent dans ces pages.


Pour finir, un « pêle-mêle » et de belles notes de lecture au sujet des toutes dernières parutions bretonnes prouvent qu’ Hopala demeure toujours la référence obligée en matière de « couverture » de l’actualité culturelle de la péninsule.


Revue Hopala, 13, rue du Pontigou, 29000 Quimper, 06 32 36 00 42.
revue.hopala [at] gmail.com
Le n° 12€, abonnement 3 n°: 30€ 


Chantal Pinault
publié le 05-03-2014

comments powered by Disqus
Livres
grace-a-elles-apres-l-expo-le-livre

Les éditions ex-voto annoncent la parution de “Grâce à elles“, le livre d’art de l’exposition éponyme. Jusqu’au 21 août, une souscription est ouverte...

Livres
place-publique-28

Le numéro 28 de la revue urbaine de l'agglomération rennaise vient de sortir ! Retrouvez la dans les libraires et le site placepublique.com.

Livres
hopala-la-bretagne-au-monde-

Hopala ! (en breton, l'expression de la surprise et de l'étonnement) est une revue littéraire et artistique qui publie des poèmes, des nouvelles, des débats, des...

Livres
cap-caval-renaissance-en-bigoudenie-

Une revue meurt, un journal cesse sa parution et c'est à chaque fois un peu de nous-même qui s'en va avec elle, avec lui. Des enthousiasmes se sont érodés, des finances n'ont pas suivi,...

Livres
spered-gouez-l-esprit-sauvage-a-vingt-ans

La revue Spered Gouez, fondée et dirigée par Marie-Josée Christien, fête ses vingt ans en même temps qu'est publié son dix-septième numéro. Celui-ci est...

(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
Taux d'audience records pour sitcom présidentielle


Tant de suspense, tant de rebondissements : avons-nous jamais autant été tenus en haleine que par cette série à la française ? Une version échevelée – mais en fin de compte singulièrement moins drôle – d’un Fais pas ci, fais pas ça, transposé dans les hautes sphères de la politique. 


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité