Publicité
Disques

Celtic Social Club « A new kind of freedom »

Pour naviguer plus vite et sans publicités:
celtic-social-club-a-new-kind-of-freedom-

C’est étrange, cette impression que The Celtic Social Club existe depuis toujours. Et pourtant, cela fait seulement 3 ans qu’ils arpentent les scènes du monde entier, à commencer par Les Vieilles Charrues et Central Park à New York. Excusez du peu. 

Leur second album « A new kind of freedom » ne va pas démentir ce sentiment  avec une musique balançant entre pop internationale et hymnes celtiques. « Impressionnant de puissance et de maturité » comme aime à le préciser leur communiqué de presse. Ce qu’on pourrait traduire par une production calibrée pour des radios MF de la côte Ouest des Etats Unis et une facilité déconcertante à tomber des titres intemporels et fédérateurs.
Oui, leur rock celtique dispose d’un étrange ADN : pouvoir de siffler tranquillement dans un Pub comme se reprendre en chœur par 40 000 personnes dans n’importe quel stade ou grande scène d’un festival. Il faut dire que leur chanteur n’est autre que l’écossais Jimme O’Neill des Silencers. Et que dire des musiciens autour de lui. A commencer par Manu Masko, l'ancien batteur des Red Cardell. Ce super groupe brito écossais réussit avec ce second album le coup parfait. En laissant pipe et fiddle battre le fer avec violon et guitares, l’opus place une nouvelle fois Roazhon et la Bretagne au centre d’un renouveau celtique qui passe aussi bien par Boston, Sydney, Londres que Dublin ou Glasgow. 


Hervé Devallan


Sur scène :
4 août au Festival Interceltique de Lorient
10 août aux Jeudis Niortais à Niort
12 août au Nilüfer Müsik Festival de Brussa (Turquie)
18 août au Festival Les Filets Bleus de Concarneau 


publié le 25-07-2017

comments powered by Disqus
Disques
marquis-de-sade-16-09-17-

Oui, nous sommes bien en 2017 et ceci est bien une chronique d’un nouvel album de Marquis de Sade. 

Disques
morrissey-low-in-high-school

Bigmouth Strikes Again, Get Off The Stage… C'est fou comme certains titres de Morrissey s'appliquent désormais à sa propre déchéance. 

Disques
maman-kusters-sous-la-peau-de-

On touche ici une certaine écume de la nuit. Une élégance à la Seiz Breur, qui mêle les années 30 et les années 80, sans plagiat et avec audace.

Disques
the-craftmen-club-colores-

Après quatre ans de silence discographique, The Craftmen Club est de retour avec un nouvel album studio qui démontre que les quartet costarmoricain est en évolution perpétuelle.

Disques
gad-zukes-fight-the-silence-

Ils sont cinq, viennent de Dinan en passant par l’Angleterre et débordent d’énergie. Leur premier EP est une vraie réussite, entre coup de cœur magistral et un avenir...

Disques
follow-me-not-if-the-sky-remains-

Le début des années ont le cuir qui résiste au temps. Follow Me Not les fait revivre avec la précision de ceux qui ne veulent pas confondre post punk et Cold Wave.

Disques
konrad-fight-konrad-fight-

Konrad Fight… Depuis Marquis de Sade, ça sonne bien. L’EP des breton reste...

Disques
beatneys-bear-beatney-bears-

Avec Beatneys Bear, la nuit brestoise possède ses nouveaux hérauts. Un duo qui scratche le rock. A moins que ce ne soit l’inverse.     

Disques
les-ramoneurs-de-menhirs-breizh-anok-

Entre gavotte et pogo, les Ramoneurs de Menhirs n’ont pas choisi. Ils n’ont donc pas renoncé. « Breizh Anok » en apporte une preuve punk et sonnante.

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
La haine de soi

Gilles Cervera


On ne s’aime plus quand on voit nos nouvelles idolâtries.  


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité