Publicité
Disques

Will Calhoun celebrating Elvin Jones

Membran Note : 2/5HermineHermine

Quand on aime, on ne compte pas. C’est le second album hommage au batteur Elvin Jones rendu par l’ex Living Colour Will Calhoun. Dextérité et maîtrise de l’art sont au rendez-vous ! 

On se demandait ce qu’il était devenu… Non, en fait. Ça fait une bonne vingtaine d’année qu’on ne se demandait pas ce qu’était devenu le batteur de Living Colour, Will Calhoun. Pour les plus jeunes, Living Colour, c’était ce groupe de fusion américain de la fin des années 80 qui tapa dans l’œil de Mick Jagger. Ce dernier co-produisant « Vivid » (1988) le premier opus des new yorkais. Bon et bien, Will Calhoun sort un album solo en 2016. Et son truc à William, c’est le jazz. Pour l’occasion, et pour la seconde fois, il rend hommage à son maître de toujours : Elvin Jones. Si la grande majorité des morceaux joués est issue du répertoire du batteur de John Coltrane, on y trouve aussi un titre de Wilbur Little Whew sorti en 1969 et un autre, « Mahjong », de Wayne Shorter présent sur l’album « Juju » où officiait Elvin John. On reste en famille. Pour le reste, fort est de constater que ça joue extrêmement bien dans une veine jazz rock fusion (très jazz quand même !) qui n’effrayera pas les puristes et ne convaincra pas les rockeurs. Tout au plus les adolescents dans leur période « technique » ou la musique est avant tout question de dextérité. Certes, le monsieur a un talent indéniable et ile prouve ici. On note même qu’il sait s’entourer des meilleurs. Reste que cette technique est un peu froide. Mais il est vrai que je ne suis qu’un pauvre amateur de rock loin de son adolescence perdue. 


Guillaume du Porzou
publié le 09-09-2016

comments powered by Disqus
Disques
dpu-daniel-paboeuf-unity-ce-qu-il-en-reste-

Né avec la scène rennaise de la fin des années 70, Daniel Paboeuf étonne plus que jamais en 2016. DPU s’avère une sensation qu’on aimerait gardée...

Disques
kicca-kicca-

Entre soul, jazz et pop, Kicca séduit autant qu’elle charme. Ses mélopées swinguent et donnent une énergie dont il est difficile de se débarrasser !

Disques
ginger-baker-why-

Le jazz de Ginger Baker réinvente sans bouleverser. « Why ? » brise 16 ans de silence. 

Disques
zig-zag-pieces-manquantes-1976-

Tout vient à point à qui sait attendre. Nous avons du patienter 38 ans pour découvrir le premier (et sûrement dernier) album de Zig Zag. Enregistré en décembre 1976, les...

Disques
ed-motta-aor-

Un an après sa sorti, « AOR » revient augmenté d’une version lusophone jusque là réservée au marché brésilien. Quelque 80 minutes de...

Disques
hamid-drake-et-philippe-champion-le-chant-des-pierres-

Quand le batteur américain Hamid Drake s’associe au trompettiste brestois Philippe Champion, ils entonnent ensemble Le chant des Pierres, un disque de Free Jazz sensible et...

Disques
le-cercle-all-around-

Second album pour le sextet de Concarneau qui fait groover avec bonheur jazz, soul, funk, hip hop et reggae au fil des 14 morceaux de « All around »  

Disques
abc-d-of-boogie-woogie-live-in-paris

« Le jazz est ma passion, c’est la musique que j’ai toujours voulu faire ». La phrase pourrait sembler banale si elle n’était pas prononcée par Charlie...

(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
Silence, on creuse

Hervé Devallan


Pour vivre heureux, vivons cachés. Une devise que la République a depuis longtemps fait sienne et qu’elle sait déléguer à l’occasion. Deux exemples pour s’en convaincre


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

Breizh Gouel

Agenda

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité