Publicité
Livres

Un western avec mère et fils

Pour naviguer plus vite et sans publicités:
« Continuer » de Laurent Mauvigner aux éditions de Minuit, 240 pages, 17€ Note : 4/5HermineHermineHermineHermine
un-western-avec-mere-et-fils

Mauvignier, verbe du premier groupe. Verbe correspondant à un auteur qui publie chez Minuit, dont son dernier livre : Continuer.

Je mauvignie donc j’écris ! Verbe du premier groupe, donc une action. Tu mauvignies, donc tu agis. Dans les grammaires à prédicat, je ne sais où se situe le verbe ni comment il se nomme, mais mauvignier en est assurément un et Continuer le titre de son dernier ouvrage. Excusons-nous de donner à lire un livre lu déjà par beaucoup, c’est que sur nos tables de chevet les livres font des piles et Continuer tardait à passer dessus, c’est enfin fait. Nous mauvignions, vous mauvigniez, ils ou elles mauvignient.


Verbe qui signifie écrire d’un trait, lentement, précautionneusement comme une musique qui paraît simple et ne l’est pas. Mauvignier est un auteur qui nous raconte une histoire. Ici un ado qui pourrait mal tourner, d’un couple séparé dont la mère qui tient la barre, croit tout tenir, sent qu’elle ne tient rien, trouve une solution, une nuit plus dure que d’autres où son fils est rentré bourré, shooté, entre deux flics qui pourraient rigoler car ils voient ça tous les jours, pas elle. Cette mère est d’une autre trempe et le livre dit pourquoi, de ces mères majuscules, fonceuses, dépressives sauf quand elles agissent. Pas à leur compte, car elles sont généreuses, pas pour le monde, non, pour que ce dernier continue de tourner avec un homme de plus, son fils, qu’il redevienne l’homme qui veut que le monde tourne.


Au fait, le fils s’appelle Samuel, c’est chez Minuit que ça se passe, Sam, comprenne qui voudra ! La maison d’édition a proposé de l’écriture blanche, en retrait d’écriture, en mal de héros. Maintenant, chez Minuit, il y a Mauvignier, un raconteur avec suspense, halètement et nœud à l’estomac !


Donc, cette mère part. Fout le camp. Décide d’écrire la vie de son fils dans son journal intime au beau milieu du Kazakhstan, Cette mère est une chirurgienne qui pratique l’électrochoc, ou elle lobotomise pour que son con de fils qui allait devenir con, lepéniser en quelque sorte, eh bien la mère de Mauvignier le stoppe net.


Le livre dont on ne dira rien sauf qu’il est d’action appartient au genre western. Plutôt Ostern, c’est à dire un truc de fou avec chevaux, steppes, vallées, sommets de neige, orage de dingue, glaciers, glissade, suicide, gouffre, chute et pistolet à plusieurs coups.


Lisez-le. On en sort indemne et rassuré : les mères sont fortes et Mauvignier, un auteur qui n’en rajoute pas. L’histoire qu’il raconte nous raconte le moment particulier où on prend notre vie en main, exactement le contraire de la vie automatique de Christian Oster (paru chez Minuit aussi), à lire si on veut retrouver en 2017 l’absurde de Camus, mais revisité !


Mauvignier, on agit. Oster, on est agi.


Gilles Cervera
publié le 27-03-2017

comments powered by Disqus
Livres
trois-jours-d-attente

Nous lisons Yves Ravey depuis Le drap, c’était au tout début de ce siècle. Il nous avait marqué avec ce désossé littéraire d’un qui écrit...

Livres
journal-de-vie-d-un-soldat-qui-va-mourir

Un gros livre pour l’été. Pas pour la plage et pas que parce que son poids pèse, ni pour les arpions écartés ou la crème solaire en marque pages. Gare à la...

Livres
flaner-a-nantes

Lisant de Marie-Hélène Prouteau La ville aux maisons qui penchent, je ne me suis rien de moins que promené avec une amie jamais croisée! Une vieille connaissance à...

Livres
-le-gout-du-vent-sur-les-levres-par-cedric-morgan

Belle-Ile-en-Mer est source d’inspiration pour Cédric Morgan. Et de belle manière avec ce nouveau roman « Le goût du vent sur les lèvres ». D’une...

Livres
un-roman-de-romancier

Famille Carpentier, le père. Disparu tôt, rayé de la carte mais pas du patronyme. Famille Carpentier, le fils, « l’écrivain français » comme...

Livres
petit-pays-de-gael-faye

« Je tangue entre deux rives : mon âme a cette maladie-là. Je pensais être exilé de mon pays… En revenant sur les traces de mon passé, j’ai compris...

Livres
au-bord-de-la-mort

Nous pourrions ici feuilletonner à l’ancienne. Chercher donc en quoi Alain Rémond critiqué juste à côté voisine avec Philippe Le Guillou. On trouvera vite  que...

Livres
l-evangile-selon-alain-remond

Lire Alain Rémond coule comme un ruisseau. Il dévale, on lit vite son livre qui court, passionné, incisif. Que retient-on ?

Livres
dans-la-danse

Les éditions Vagamundo réussissent régulièrement ce tour de force d’ainsi convoquer dans des livres des récits de vie. Peut-être fera-t-on dans quelques...

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
Bénévoles de tous pays…

Hervé Devallan


Cette histoire de suppression des emplois aidés, telle que proposée par le gouvernement Macron, illustre à merveille la situation économique de la France. Et par effet de bord, de la Bretagne. Celle d’un pays dont l’équilibre repose sur des emplois sous-payés, voire pire, pas payés du tout. On appelle ça pudiquement du bénévolat…


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité