Publicité
Disques

Twin Atlantic « GLA »

Pour naviguer plus vite et sans publicités:
Red Bull Records Note : 3/5HermineHermineHermine
twin-atlantic-gla-

« Nous avons réalisé l'album que nous avons toujours voulu faire” affirme le chanteur Sam McTrusty de Twin Atlantic. Possible que cela ne suffise pas, malgré d’excellents titres. Comme quoi…

Le groupe de Glasgow récidive. Un quatrième album qui renoue avec une tradition née dans les années 90 avec Gun, un autre groupe de la capitale écossaise qui nous donna du plaisir entre 1987 et 1997. La recette est simple : un gros son, des mélodies imparables et une production à déterrer la hache de guerre. Ici, pas de cadeau : les chansons trop pop et trop lisses ont été évacuées, même s’il en traîne encore une ou deux.. Ne reste que le fond de sauce, ce suc doux amer hyper concentré qui fait de « GLA » une usine à riff et à tube. Autant de qualité que le groupe a mis en scène à Los Angeles avec Jacknife Lee aux manettes (U2, Snow Patrol, Two Door Cinema Club), qui avait déjà produit quelques titres de l'album précédent « Great divide » sorti en 2014. Pour parfaire ce son limite FM, l'ingénieur Alan Moulder (connu pour son travail avec Arctic Monkeys, Foals, Foo Fighters et My Bloody Valentine) est venu apporter la touche finale. Et c’est peut-être là, la limite de cet opus. Tous les ingrédients y sont, mais tout respire un peu trop le monsieur propre, la maîtrise froide et calculée… Bref, c’est trop américain pour être honnête. Il faut dire, que « GLA » a été enregistré selon les cannons du numérique : chaque musicien dans son studio. Car au final, il manque simplement une âme à cet album. 


Guillaume du Porzou
publié le 22-10-2016

comments powered by Disqus
Disques
maman-kusters-sous-la-peau-de-

On touche ici une certaine écume de la nuit. Une élégance à la Seiz Breur, qui mêle les années 30 et les années 80, sans plagiat et avec audace.

Disques
the-craftmen-club-colores-

Après quatre ans de silence discographique, The Craftmen Club est de retour avec un nouvel album studio qui démontre que les quartet costarmoricain est en évolution perpétuelle.

Disques
gad-zukes-fight-the-silence-

Ils sont cinq, viennent de Dinan en passant par l’Angleterre et débordent d’énergie. Leur premier EP est une vraie réussite, entre coup de cœur magistral et un avenir...

Disques
follow-me-not-if-the-sky-remains-

Le début des années ont le cuir qui résiste au temps. Follow Me Not les fait revivre avec la précision de ceux qui ne veulent pas confondre post punk et Cold Wave.

Disques
konrad-fight-konrad-fight-

Konrad Fight… Depuis Marquis de Sade, ça sonne bien. L’EP des breton reste...

Disques
beatneys-bear-beatney-bears-

Avec Beatneys Bear, la nuit brestoise possède ses nouveaux hérauts. Un duo qui scratche le rock. A moins que ce ne soit l’inverse.     

Disques
celtic-social-club-a-new-kind-of-freedom-

C’est étrange, cette impression que The Celtic Social Club existe depuis toujours. Et pourtant, cela fait seulement 3 ans qu’ils arpentent les scènes du monde entier, à commencer...

Disques
les-ramoneurs-de-menhirs-breizh-anok-

Entre gavotte et pogo, les Ramoneurs de Menhirs n’ont pas choisi. Ils n’ont donc pas renoncé. « Breizh Anok » en apporte une preuve punk et sonnante.

Disques
tagada-jones-la-peste-et-le-cholera-

Tagada Jones, dernier des mohicans ? Une fois de plus, leur punk rock défouraille à tout va et chaque élection nous prouve qu’ils ont encore de belles années devant eux.

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
Le Pays Catalan loin des petits papiers du paradis

Hervé Devallan


Supposer irréversible  l’autonomie du Pays Catalan - et de toutes autres nations européennes - ne doit pas nous étonner. Non plus que nos États souverains s’y opposent. Pour eux toute (r)évolution est mortifère. 


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité