Publicité
Ar Mag

Texas, Californie : alors, possible ou pas ?

Pour naviguer plus vite et sans publicités:
texas-californie-alors-possible-ou-pas- Fondée en 1776 par les Espagnols en l’honneur de Saint-François d’Assise, San Francisco, the City by the Bay, est aujourd'hui la ville la plus densément peuplée des États-Unis après New York et la quatrième métropole du pays par sa population.







De fidèles supporters posent pour une Californie indépendante devant le Capitole de l’Etat regroupant sénateurs et représentants soit l’équivalent de nos députés.


William Brown Ide a été le premier Président de la très éphémère République de Californie qu’il dirigea du 14 juin au 9 juillet 1846. Né dans le Massachusetts, ce fermier et militaire fut l’homme qui mena la Révolte de l’Ours. Il fut remplacé par John D. Sloat, gouverneur de l’Etat.

Selon un récent sondage de l’agence Reuters, l’idée de Calexit recueillerait tout de même 32 % des intentions de vote alors que les discussions ont été lancées il y a seulement quelques mois. Et, toujours selon le même sondage, 15 % de la population se dirait prête à considérer l’idée, portant ainsi le total des appuis potentiels à près de 50 %. 

L’idée fait son chemin dans la tête des Californiens mais c’est du côté des législateurs que l’affaire se corse. La proposition d’amendement supposée, souvenez-vous, être portée devant le Congrès par un élu californien, devrait aussi être adoptée par les deux-tiers de la Chambre des représentants et les deux-tiers du Sénat. Elle devrait ensuite être envoyée aux cinquante Etats pour être approuvée. Cette démarche répondrait ainsi à ce qu’on appelle l’obligation de consentement des Etats qu’impose l’arrêt Texas v. en référence à la guerre de sécession.


Ce que les Américains ont appelé la « civil war » (1861- 1865) a profondément marqué les esprits et l’histoire du pays. Depuis la défaite des Etats conférés esclavagistes du sud, la Cour suprême des Etats-Unis, dans sa décision du Texas v. White de 1869 stipule en effet que l’union entre les Etats est « perpétuelle ». La Constitution a créé une « Union indestructible, composée d’Etats indestructibles. »


Sur un plan strictement juridique, toute tentative de sécession paraît donc compliquée en sachant que pour être validé, l’amendement devrait aussi recevoir l’accord de trente-huit des cinquante Etats. C’est quand même dire la difficulté de la tâche.


Sachez aussi que la demande de séparation de la Californie n’est pas la seule enregistrée ces dernières années. En 2012 déjà, après la réélection de Barack Obama, le Texas a voulu quitter l’Union. Une pétition a recueilli à l’époque 125 746 signatures pour demander à l’administration fédérale qu’elle accorde « pacifiquement » à l’Etat du Sud le droit de s’émanciper, rejointe par des collectifs de cinq autres Etats, la Louisiane, l’Alabama, la Floride, le Tennessee et la Géorgie.


En 2006, Antonin Scalia, juge de la Cour suprême, décédé depuis, affirmait déjà que l’arrêt Texas v. White était toujours valide « Je n’imagine pas qu’une question sur la sécession arrive devant la Cour suprême, écrivait-il à l’époque. L’une des questions résolues par la guerre civile, c’est qu’il n’y a pas de droit à la sécession. »


En janvier 2013, la réponse aux Texans ne se faisait pas attendre. Le démocrate, Jon Carson, directeur d’une instance de dialogue entre l’exécutif et les citoyens de la Maison Blanche, rappelait aux indépendantistes que les pères fondateurs avaient établi « la possibilité de changer la forme du gouvernement, par le pouvoir des élections mais pas le droit de s’en éloigner. » Voilà qui était dit.


MLB


A lire aussi
- La Californie prête à se séparer des Etats-Unis ? 
- Le président de « Yes » au pays des Soviets
- Nic, restaurateur à San Francisco: « Stand up ! » 
- Un peu d’histoire… 
- La Côte Ouest plus riche que la France 
- Le spectre de l’indépendance


publié le 11-04-2017 - mis à jour le 12-04-2017

comments powered by Disqus
Ar Mag
happy-birthday-bzh-new-york-

L’association BZH New York souffle ses dix bougies aujourd’hui, samedi 9 septembre 2017. L’occasion de rendre hommage à ceux qui ont jeté des ponts au-dessus de...

Ar Mag
la-californie-prete-a-se-separer-des-etats-unis-

Le projet revient tel un serpent de mer depuis plus de deux siècles. Mais cette fois, c’est la bonne. La Californie est remontée à bloc, prête à se séparer de...

Ar Mag
le-president-de-yes-au-pays-des-soviets

En navigant sur le site de Yes California, la souris s’arrête tout naturellement sur la rubrique FAQ (questions fréquemment posées) et là, en un petit clique, deux des sept...

Ar Mag
nic-restaurateur-a-san-francisco-stand-up-

« On est fier d’être Californien. » Ces paroles, c’est un Français, fils adoptif de la Côte Ouest qui les revendique. Nicolas Ronan, Nic pour les intimes, est...

Ar Mag
un-peu-d-histoire-californienne

Des rêves d’indépendance comme celui du Calexit, les Californiens en ont déjà imaginé quelques-uns. Depuis 1850 et son entrée dans l’Union, l’Etat a...

Ar Mag
la-cote-ouest-plus-riche-que-la-france

Sur un plan purement économique, l'Oncle Sam n'aurait pas du tout intérêt à perdre la manne que lui offre son enfant terrible. La Californie représente 13% du PIB des Etats-Unis,...

Ar Mag
le-spectre-de-l-independance

On pourrait croire, comme ça, à première vue que le comportement de certaines régions du monde revendiquant leur indépendance s’appuie parfois plus sur une volonté...

Ar Mag
une-creation-signee-gaston-lagaffe-rachetee-par-google-mountain-view-pour-43-millions-de-dollars

Désopilant gaffeur, Gaston étonne encore les lecteurs par son indéniable ingéniosité. Des centaines d'inventions parfaitement futiles utiles mais rarement au...

Ar Mag
arbres-en-fete-a-saint-pol-et-mespaul

L’association Arbres en Fête qui a pour devise « un arbre qu’on plante, doit faire plus de bruit qu’un arbre qui tombe », ne s’attendait pas à un tel...

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
Bénévoles de tous pays…

Hervé Devallan


Cette histoire de suppression des emplois aidés, telle que proposée par le gouvernement Macron, illustre à merveille la situation économique de la France. Et par effet de bord, de la Bretagne. Celle d’un pays dont l’équilibre repose sur des emplois sous-payés, voire pire, pas payés du tout. On appelle ça pudiquement du bénévolat…


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité