Publicité
Films

Terre des ours

Pour naviguer plus vite et sans publicités:
Un film réalisé par Guillaume Vincent – France – 26 février 2014 - Raconté par Marion Cotillard - Musique de Cécile Corbel… Note : 4/5HermineHermineHermineHermine
terre-des-ours Le cinéma de Véronique Le Bris sur cine-woman :
http://www.cine-woman.fr/

Cécile Corbel, Marion Cotillard… il fallait bien un documentaire en 3D sur les ours du Kamtchatka pour réunir ces deux bretonnes au générique ! 

A l’extrême nord-est de la Russie, il existe une péninsule peu peuplée, que les ours bruns se sont appropriés : le Kamtchatka. Une terre sauvage, volcanique, pleine de geysers et recouverte de neige une bonne partie de l’année. Un endroit magnifique mais inhospitalier où


Guillaume Vincent et son équipe ont planté leurs caméras pendant 27 semaines, par des températures allant jusqu’à -30° C.


Le film commence à la fin de l’hiver, quand les ours sortent de leur longue hibernation et que commence la courte saison où ils vont pouvoir reprendre des forces, se nourrir plus que de raison en prévision du prochain hiver, se reproduire ou apprendre à s’émanciper de leur mère. En quelques semaines, ils vont avaler jusqu’à 200 kg de saumon par jour !


Les ours vivent solitaires, sauf pendant leurs trois premières années où leur mère les nourrit et les protège. Ensuite, ils  se débrouillent seuls et souvent, en luttant vaillamment pour leur survie et parfois même en considérant leur famille comme ennemie.


Voilà ce que montre ce documentaire étonnant qui approche au plus près ces bêtes sauvages et souvent dangereuses pour l’homme, grâce à la 3D. C’est même, à ce jour, le premier documentaire de cinéma tourné en 3D-relief en milieu naturel et avec des animaux sauvages. Une prouesse telle que la société de James Cameron, Cameron Pace Group, s’est largement impliquée dans le projet.


On y apprend beaucoup sur l’organisation et la vie des ours (et sur celle des saumons), grâce à un commentaire (pour une fois pas trop bavard) dit par l’actrice Marion Cotillard. Le tout dans un cadre d’une beauté rare, rendu par des images à couper le souffle et sur la musique de Cécile Corbel, qui signe ici sa deuxième bande-son de film, quatre ans après celle d’ «Arrietty, le petit monde des chapardeurs » du Studio Gibli, qui l’a rendue très populaire au Japon. 


Véronique Le Bris
publié le 26-02-2014

comments powered by Disqus
Films
the-finest-hours

Le 18 février 1952, la côte Est des Etats-Unis subit l'une des pires tempêtes de son Histoire. Au large, deux pétroliers, le SS Pendleton et le SS Fort sont littéralement...

Films
penny-dreadful-saison-1

Si vous rêviez d'une série mettant en scène  Dorian Gray, le docteur Frankenstein, le professeur Van Helsing, des vampires, une mystérieuse médium, un comédien...

Films
monuments-men

La plus grande chasse au trésor du XXe siècle est une histoire vraie. MONUMENTS MEN est inspiré de ce qui s’est réellement passé en pleine Seconde Guerre mondiale. Sept...

Films
gravity

Beaucoup de “films catastrophes” sont catastrophiques dans le sens commun du terme : ils sont mauvais. Gravity est un film catastrophique dans le sens propre du mot : il met le bas en haut...

Films
tomi-ungerer-l-esprit-frappeur-de-brad-bernstein

Génial illustrateur qui s’est fait connaître dans la pub, les livres pour enfants et les dessins érotiques, Tomi Ungerer méritait bien un film. Le voilà… et il est...

Films
frankenweenie-de-tim-burton

Un court-métrage étiré en long fait rarement un bon film. La preuve en images avec Frankenweenie.

Films
les-aventures-de-tintin-le-secret-de-la-licorne

La fabrication de l’image par le procédé de "Performance Capture", une méthode révolutionnaire en matière d'animation qui amène à tourner la plupart des...

(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
Bénévoles de tous pays…

Hervé Devallan


Cette histoire de suppression des emplois aidés, telle que proposée par le gouvernement Macron, illustre à merveille la situation économique de la France. Et par effet de bord, de la Bretagne. Celle d’un pays dont l’équilibre repose sur des emplois sous-payés, voire pire, pas payés du tout. On appelle ça pudiquement du bénévolat…


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité