Publicité
Disques

Robin Foster « Empyrean »

Upton Park Note : 4/5HermineHermineHermineHermine
robin-foster-empyrean- Site de Robin Foster :
http://www.robinfoster.fr/

La Bretagne réussit bien aux anglais. Du moins à Robin Foster qui livre ici un magnifique quatrième album enregistré chez lui. A précommander d’urgence pour un titre bonus en breton !

Il n’y a pas que des curés à Camaret. Il y  a aussi un artiste anglais qui a élu domicile face à la mer depuis 1997. Passé de grand breton à celte, en même temps qu’il entamait sa carrière solo, Robin Foster présente aujourd’hui son 4ème album enregistré chez lui, dans son studio, à Camaret justement. Multi-instrumentiste, il ouvre pourtant son univers au batteur d’Archive, Steven « Smiley » Barnard, mais aussi à deux superbes voix : Niddi O (« Everlast ») et Pamela Hute (auteure et chanteuse de « The hardest party »), pour les deux seuls morceaux non instrumentaux. Car oui, les embruns fouettent ici les mots avec plus de poésie que certaines paroles. Mariant des univers proches de Sigur Ros, Talk Talk ou encore The Smith, l’album « Empyrean » oscille entre scintillement et explosion. Une force que Robin Foster sait calmer ou accélérer au grès des titres et des ambiances. Un exercice qui mérite la perfection acoustique. C’est le cas avec l’aide de Jim Spencer (New Order, Oasis, Johnny Marr, The Vaccines) qui a mixé l’album et Franck Arkwight qui l’a masterisé à Abbey Road. La question qu’on se pose désormais, c’est en quoi la Bretagne influence le travail de Robin Foster ? Si le Finistère sud attire depuis longtemps les artistes (les impressionnistes impressionnent encore), il semble que certains musiciens y trouvent aussi leur compte.


Sur scène en – bonne - compagnie d’Alan Corbel, le 29 mars à Paris au Café de la Danse et le 1er avril à Nantes au Ferrailleur.


A noter également qu’en précommandant l’album dès aujourd’hui (il sort le 3 février 2017), on reçoit en bonus un remix de The Hardest Party » signé Archive, ainsi qu’une version de « Everlast » chantée par Madelyn Ann en breton (« Nebaon »). Précisons que du coup le titre est « quota français » au sens du CSA puisque les langues régionales sont désormais prises en compte. A bon entendeur, kenavo !


Hervé Devallan
publié le 20-01-2017

comments powered by Disqus
Disques
mother-s-cake-no-rhyme-no-reason-

Fini les valses de Viennes, vive le rock d’Innsbruck. Mother’s Cake défend la cause d’un rock à la fois psychédélique et nerveux. Une belle réussite que leur...

Disques
the-black-leaders-take-it-easy-

The Black Leaders commence à être une valeur sûre du rock rennais. Leur second album renforce cette impression.

Disques
the-fleshtones-the-band-drinks-for-free-

Retrouver des anciens (40 ans de bon et loyaux au service au Garage Rock !), c’est assez réconfortant ! Surtout après une année 2016 choyée par la grande faucheuse.

Disques
monkey-3-astrasymmetry-

Un double album vinyle pour commencer l’année. Celui de Monkey 3 qui rappelle que le stoner peut être l’avenir du rock lorsqu’il est aussi bien maîtrisé. 

Disques
10-idees-cadeau-pour-les-oreilles

En panne de bonnes galettes pour Noël ? Voici quelques notes de musique qui sauront ravir jeunes et moins jeunes, trad et métalleux, de Bretagne et d’ailleurs. 

Disques
la-lucha-libre-l-art-du-nihilisme-joyeux

Les trois lascars de La Lucha Libre ne font décidemment rien comme les autres. Impatients de partager leurs nouveaux morceaux avec les amateurs de catch, les lutteurs masqués ont...

Disques
startijenn-paker-tour-live

En 2017, Startijenn, l’un des groupes les plus importants du fest-noz actuel,  fêtera ses 20 ans. Pour célébrer comme il se doit cet anniversaire et nous donner un aperçu de...

Disques
roger-goula-overview-effect-

Avec « Overview effect », Roger Goula  offre à tous les astronautes la vraie bande son de leur incroyable cinéma. 

Disques
the-rolling-stones-blues-lonesome-

Ils viennent de là, ils viennent du Blues : les Rolling Stones livrent ce qu’ils savent faire de mieux : 12 reprises de blues. Mais enregistrer 12 face B de 45t, est-ce suffisant ?

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
Silence, on creuse

Hervé Devallan


Pour vivre heureux, vivons cachés. Une devise que la République a depuis longtemps fait sienne et qu’elle sait déléguer à l’occasion. Deux exemples pour s’en convaincre


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité