Publicité
Films

Renoir de Gilles Bourdos

Pour naviguer plus vite et sans publicités:
Réalisé par Gilles Bourdos, avec Michel Bouquet, Christa Théret, Vincent Rottiers, Romane Bohringer. France. 1h51. Note : 3/5HermineHermineHermine
renoir-de-gilles-bourdos

La très belle idée de Gilles Bourdos est d’avoir centré son film sur une passation de pouvoir entre un père crépusculaire mais fort inspiré et un fils indécis mais en devenir.

En 1915, Auguste Renoir touche à  la fin de sa vie et traverse une période sombre. Sa femme vient de mourir, ses deux fils Jean et Pierre sont mobilisés à la guerre et la polyarthrite qui déforme ses mains le contraint à peindre dans la douleur. Etrangement, c’est une des périodes les fastes de sa création picturale, et peut-être la plus voluptueuse, la plus sensuelle. Surtout quand une certaine Andrée, jeune fille rousse fraîche et décomplexée déboule dans sa vie. Lui se contentera de la peindre, de l’admirer tandis que son fils Jean, démobilisé pour blessure, l’aimera. Il ira même jusqu’à l’épouser et à se lancer dans le cinéma pour lui plaire.


La très belle idée de Gilles Bourdos est d’avoir centré son film sur cette passation de pouvoir, cette passation de création artistique entre le père crépusculaire mais fort inspiré et le fils indécis mais en devenir. Et cette passation de pouvoir est incarnée pleinement par une jeune femme pleine de vie et d’ambition, Andrée Heuschling, qui deviendra l’actrice Catherine Hessling dans les films de Jean Renoir.


Malgré la tornade Andrée, qui apparait dès les premières images, le film tarde à s’installer et ne prend son envol que lorsque le jeune Jean, blessé gravement à la cuisse, démobilisé, revient vivre parmi les siens, dans la propriété complètement préservée des Collettes, en surplomb de la Côte d’Azur. Peut-être que ce quasi huis clos, cet enfermement dans un milieu extrêmement favorisé alors qu’une guerre gronde à ses portes est une des faiblesses de ce scénario, même si Gilles Bourdos revendique ce choix haut et fort. En fait, cela affaiblit son propos et minimise l’entêtement de Jean à repartir à la guerre, à retrouver ses camarades au lieu de se laisser vivre dans l’opulence et auprès de femmes qu’il a beaucoup aimées.


Les femmes, la femme, sont évidemment le point central de cette fresque familiale et artistique. Et il faut dire que la jeune Christa Théret s’impose sans aucun mal aussi bien en modèle sensuel du père qu’en amoureuse du fils.  Renoir incarné par Michel Bouquet est lui aussi saisissant (mais c’est moins étonnant) et Vincent Rottiers, qui interprète Jean, prouve pour une fois qu’il mérite, enfin, le rôle qu’on lui offre. Un bémol toutefois, la musique assourdissante d’Alexandre Desplat, qui n’a pas fait dans la dentelle… au contraire de la photo raffinée signée Mark Ping Bing Lee, qui sublime la campagne chatoyante, environnante tout en écrasant les intérieurs d’une obscurité étouffante. 


Véronique Le Bris
publié le 02-01-2013 - mis à jour le 15-01-2013

comments powered by Disqus
Films
fleur-de-tonnerre-une-vipere-tres-au-point

La coupable était dans la cuisine. Son arme ? Du poison. Et le Colonel Moutarde n'était pas né. C'est une histoire vraie dont le temps a lentement simplifié les traits, n'en gardant...

Films
la-fille-de-brest-action-

Le 23 novembre 2016, le film La fille de Brest viendra raviver le cauchemar des victimes du Mediator, médicament dont la nocivité fut établie au grand jour par le Dr...

Films
demain

Après plus d’un million de spectateurs en salle, le documentaire « Demain » sort en DVD. Enfin, tant il est urgent que ce film irradie la planète et ses habitants. ...

Films
whiplash

Réaliser un film dont le personnage principal est une batterie n’est pas un challenge évident à relever. Même s’il s’agit de jazz. Whiplash nous embarque pourtant sans...

Films
get-on-up

Une biographie filmée sur James Brown ? Ca donne envie ! Produite par… Mick Jagger ? Là, c’est du lourd, se dit-on… à tort. Sauvée de l’oubli...

Films
tom-a-la-ferme

Avec son quatrième film, le tout jeune québécois Xavier Dolan affirme encore un peu son talent dérangeant et règle ses comptes à l’homophobie ordinaire.

Films
avis-de-mistral

« Je ne vois pas passer le temps » nous dit Jean Reno dans cette bande annonce d’Avis de Mistral. On serait tenté de dire que nous non plus mais on se demande encore comment notre cher...

Films
dallas-buyers-club

1986, Dallas, Texas, une histoire vraie. Ron Woodroof, des bottes, un chapeau, c'est un cow-boy, un vrai. Sa vie : sexe, drogue et rodéo. Tout bascule quand, diagnostiqué séropositif, il lui...

Films
-les-brasiers-de-la-colere-de-scott-cooper

Les brasiers de la colère semble avoir été co écrit par Bruce Sprinsteen. On croise dans ce film désenchanté des ouvriers d’aciérie résignés,...

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
La haine de soi

Gilles Cervera


On ne s’aime plus quand on voit nos nouvelles idolâtries.  


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité