Publicité
Disques

Pixies : “Head Carrier”

Pour naviguer plus vite et sans publicités:
PIAS Note : 5/5HermineHermineHermineHermineHermine
pixies-head-carrier-

L'un des plus grands groupes de rock de ces trente dernières années signe, avec Head Carrier, un chef d’œuvre indiscutable qui laisse augurer, à Black Francis et sa bande, un avenir des plus radieux.

Come on Pilgrim, Surfer Rosa, Doolitle, Bossanova, Trompe Le Monde...en cinq disques, sortis entre 1987 et 1991, les Pixies ont imposé leur son et leur univers et ont marqué de leur empreinte, et de manière indélébile, l'Histoire du rock. De retour sur le devant de la scène depuis une dizaine d'années, le quartet de Boston avait sorti, en 2013 Indie Cindy son sixième album studio dont l'enregistrement avait été contrarié par le départ de la bassiste, Kim Deal. La critique avait réservé un accueil mitigé à ce disque de transition qui, pourtant regorgeait de perles et pépites tel Bagboy et certains esprits médisants étaient même prêts à enterrer le groupe. Et la meilleure réponse que pouvait apporter le combo aux sceptiques et autres grincheux est sans aucun doute ce Head Carrier, album prodigieux qui s'impose en effet quasi instantanément comme un  futur classique. Plus inspirés que jamais, les Pixies n’ont rien perdu de leur génie et nous offrent un  titre d'ouverture fougueux et puissant avant d'enchainer sur Classic Masher porté par les riffs surf de Joey Santiago et Baal's Back, morceau aux résonnances heavy traversé par les hurlements hystériques de Black Francis. Et que dire de Tenement Song, ballade ensorcelante ou encore d’Oona, titre à la fois rageur et mélodique qui évoque les grandes heures de la formation. Les textes sont, eux aussi, à la hauteur et cheminent entre Saint Denis (le premier évêque de Paris), les amours déchus, Dieu et les pensées ésotériques. Le groupe se permet même de regarder son passé avec All I Think About Now, somptueuse chanson rendant hommage à Kim Deal et reposant sur la voix claire et sensible de Paz Lenchantin, qui a officiellement rejoint Black Francis, David Lovering et Joey Santiago pour devenir la nouvelle figure féminine des Pixies. Du grand Art !


Erwan Bargain
publié le 17-10-2016

comments powered by Disqus
Disques
beatneys-bear-beatney-bears-

Avec Beatneys Bear, la nuit brestoise possède ses nouveaux hérauts. Un duo qui scratche le rock. A moins que ce ne soit l’inverse.     

Disques
celtic-social-club-a-new-kind-of-freedom-

C’est étrange, cette impression que The Celtic Social Club existe depuis toujours. Et pourtant, cela fait seulement 3 ans qu’ils arpentent les scènes du monde entier, à commencer...

Disques
les-ramoneurs-de-menhirs-breizh-anok-

Entre gavotte et pogo, les Ramoneurs de Menhirs n’ont pas choisi. Ils n’ont donc pas renoncé. « Breizh Anok » en apporte une preuve punk et sonnante.

Disques
tagada-jones-la-peste-et-le-cholera-

Tagada Jones, dernier des mohicans ? Une fois de plus, leur punk rock défouraille à tout va et chaque élection nous prouve qu’ils ont encore de belles années devant eux.

Disques
the-moorings-unbowed-

Punk, folk et celtique à la fois. Et originaire de Sélestat dans le Bas-Rhin. Le résultat est aussi explosif qu’une Guiness dégoupillée à l’heure de...

Disques
the-decline-heroes-on-empty-streets-

Avec sa voix à la « Schultz » (Parabellum), le chanteur de The Decline ! pousse les bretons beaucoup plus près de ses cousins celtes que de la scène punk rock...

Disques
sunflowers-the-intergalactic-guide-to-find-the-red-cowboy-

Les Sunflowers dynamitent le surf rock. Et qu’ils soient de Porto n’est pas le moindre de leurs exploits.  

Disques
wicked-crawling-back-

Dans le jargon, on appelle ça, un artiste en développement. A l’écoute de leurs 6 titres, Wicked ne va pas rester longtemps dans l’ombre de son prochain. 

Disques
merzhin-babelive-

Album live et DVD, voilà le nouveau rendez-vous que nous propose Merzhin. Un album capté à l’occasion du Babel Tour et à consommer sur place où sur scène. 

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
Bénévoles de tous pays…

Hervé Devallan


Cette histoire de suppression des emplois aidés, telle que proposée par le gouvernement Macron, illustre à merveille la situation économique de la France. Et par effet de bord, de la Bretagne. Celle d’un pays dont l’équilibre repose sur des emplois sous-payés, voire pire, pas payés du tout. On appelle ça pudiquement du bénévolat…


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité