Publicité
Disques

Olivier Mellano « No Land »

Pour naviguer plus vite et sans publicités:
World Village / PIAS Note : 4/5HermineHermineHermineHermine
olivier-mellano-no-land-

« No Land » est inclassable. On n’en attendait pas moins d’Olivier Mellano. Entre musique contemporaine, trad et pop onirique, l’album s’amuse en hors-piste sans faute de care..

Il existe des gens qui sont là où on ne les attend pas. Olivier Mellano est de ceux là. Violoniste, guitariste de rock (et d’avant-garde !), compositeur, producteur… Il multiplie les projets pour mieux nous perdre et plus sûrement, pour mieux se trouver. Dans tous les cas, le musicien est au rendez-vous de la qualité et d’une certaine idée de la musique : créer autant de bonheur qu’elle doit générer d’inventivité tout en restant accessible au commun des mortels. Preuve d’un certain talent.


Aujourd’hui, il nous revient avec le disque « No land » où ne figure qu’un seul morceau : une partition de quelque 38 minutes. Enregistré avec le très créatif bagad de Cesson-Sévigné et le chanteur britannico-australien Brendan Perry (oui, celui de Dead Can Dance), l’album est réellement au carrefour de la musique contemporaine, de la musique traditionnelle et de la pop atmosphérique. Mais laissons Olivier Mellano s’expliquer : « Le son du bagad a toujours exercé sur moi une force d’attraction assez mystérieuse. Parallèlement, la musique traditionnelle bretonne a toujours eu l’effet inverse. Aujourd’hui, je confronte mon écriture à cet ensemble pour tenter de résoudre ce paradoxe ». Et il est vrai que les cornemuses, bombardes et percussions n’ont pas grand-chose à voir avec la musique trad. Ici, on est clairement dans une œuvre contemporaine qui détourne les codes pour chatouiller la tradition celtique et l’emmener là où elle n’aurait jamais pensé aller. « On y retrouve quelque chose de l’ordre du maximalisme et de la volonté d’épuiser un instrumentarium pour qu’une forme d’épure puisse en jaillir ». explique-t-il. Le résultat est évidement inclassable. De notre côté, nous ne sommes pas près de ranger ce disque dans la discothèque de nos souvenirs. Il reste en bonne place comme l’œuvre majeure bretonne de cette année 2017. Et des suivantes très certainement.


hervé devallan
publié le 05-12-2017 - mis à jour le 07-12-2017

comments powered by Disqus
Disques
dream-catcher-vagabonds-

A l’écoute de ce « Vagabonds », il est peu probable que les amateurs de pop celtique devinent que ce groupe est Luxembourgeois. Au final, peu importe. 

Disques
red-cardell-et-invites-bienvenue

Parallèlement au succès de leur spectacle tout public présenté dans le cadre du festival Théâtre à Tout Age qui s’est déroulé au mois de...

Disques
startijenn-paker-tour-live

En 2017, Startijenn, l’un des groupes les plus importants du fest-noz actuel,  fêtera ses 20 ans. Pour célébrer comme il se doit cet anniversaire et nous donner un aperçu de...

Disques
alan-stivell-amzer-

Loin de toute nostalgie Folk, Alan Stivell retrouve sa harpe et ses rythmes teintés d’électro pour un nouvel opus aux vertiges japonisants. Un doux voyage. Une nouvelle...

Disques
cre-tonnerre-bordees-sauvage-

On peut naître wallon et partir en bordé dans les ports du monde entier. Cré Tonnerre s’y emploi avec un net penchant pour les quais armoricains. 

Disques
the-celtic-social-club-the-celtic-social-club-

La belle aventure du Celtic Social Club se poursuit. Voici une mise en bouche avant leur tournée des festivals 2015 : le concert des Vieilles Charrues 2014. 

Disques
orange-blossom-under-the-shade-of-violets-

Les dernières rumeurs laissaient Orange Blosson avec Robert Plant et son Orient compliqué. En 2014, c’est du côté de l’Egypte et de la Jordanie que l’on retrouve les...

Disques
the-celtic-social-club

The Celtic Social Club ouvre la boîte de Pandore et donne un bon coup de pied dans la fourmilière de la Trad. Pour ce faire, trois Red Cardell et un Silencers sont à la manœuvre pour un...

Disques
mariana-caetano-me-o-mond-

Le Brésil n’a jamais été aussi proche de la Bretagne. La chanteuse Mariana Caetano y est pour beaucoup avec son deuxième album jetant un véritable pont entre ses deux...

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
L’année 2018 démarre sous de bons et nouveaux auspices

hervé devallan


Ça bouge sur le front du fédéralisme. Supprimant un étage du mille-feuille administratif, la nouvelle assemblée territoriale corse a élu ses présidents. Oui, se sont bien le nationaliste Jean-Guy Talamoni et l'autonomiste Gilles Simeoni qui prennent la tête de la collectivité unique de Corse ! 


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité