Publicité
Disques

Mother’s Cake « No rhyme no reason »

Membran Note : 3/5HermineHermineHermine
mother-s-cake-no-rhyme-no-reason-

Fini les valses de Viennes, vive le rock d’Innsbruck. Mother’s Cake défend la cause d’un rock à la fois psychédélique et nerveux. Une belle réussite que leur troisième album.

L’Autriche fait aussi du rock. Et du bon. Coincée entre l’électro berlinois et quelques stars vieillissantes des 70’s et le punk un brin nationaliste des pays baltes, l’ex empire austro hongrois avait tout misé sur les valses de Vienne. Plus maintenant. Enfin, plus de puis 2008 en ce qui concerne Mother’s Cake et son rock psyché prog rock noisy.  Oui, un peut tout cela à la fois à l’écoute de leur troisième album. Révélé au le grand public en 2010 après un passage dans une émission musicale de la TV autrichienne (GO TV), le trio d’Innsbruck sort son premier opus en 2012 avec la participation d’Ikey Owens, ex claviériste de Mars Volta et de Jack White. Une belle référence et un adoubement royal au pays du rock indé US. Leur second disque leur permet de tourner un peu partout en Europe et en Australie avec The Omar Rodriguez Lopez Group (toujours la filière Mars Volta), Deftones, Iggy Pop, Limp Bizkit, Wolfmother, etc. Est aujourd’hui venu le temps de défendre leur troisième album qui mélange toujours autant les genres. Le résultat pourrait s’apparenter à De Wolf, Syd Barret, voire the Funkadelic quand leur prend l’envie de groover. Une heureuse et originale rencontre qui confère à ce groupe une vraie originalité.   


Guillaume du Porzou
publié le 16-01-2017

comments powered by Disqus
Disques
matmatah-plates-coutures

Comme l'attestent les nombreux concerts de la tournée qui affichent guichets fermés, le retour de Matmatah était attendu avec une certaine impatience par le public. Cet engouement ne peut que...

Disques
all-them-witches-sleeping-through-the-war-

Les Sorcières de Nashville déboulent à nouveau à grand renfort de guitares saturées et survoltées. Du bel ouvrage qui séduit tous les amateurs de rock, quelque...

Disques
black-hole-machines-run-rabbit-run-

Comme souvent, à l’Ouest de l’Europe beaucoup de nouveau. Cette fois ci c’est la Bretagne qui fait parler la poudre rock avec le premier EP d’un trio prometteur.

Disques
lower-than-atlantis-safe-in-sound-

Depuis 2007, les anglais de Lower Than Atlantis se sont fait une place en Angleterre. Leur cinquième opus confirme que cet engouement n’est pas usurpé. De là à convaincre les...

Disques
avenir-nous-sommes-les-filles-du-lycee-de-brest-

Iconoclastes, les 3 filles d’AveniR le sont assurément. Mais elles vont un peu plus que le truisme qu’elles laissent entrevoir. . 

Disques
sleater-kinney-live-in-paris-

La bande à Carrie Brownstein remet ça. Après 9 ans d’absence le trio de choc et de charme punk américain retrouve les chemins des planches avec un live à la clef.

Disques
we-wolf-movements-

Entre John Carpenter et Joy Division, il y a We Wolf. Le quartet vannetais créé en 2015 a pris le meilleur des deux et le prouve avec un brillant premier EP. 

Disques
the-black-leaders-take-it-easy-

The Black Leaders commence à être une valeur sûre du rock rennais. Leur second album renforce cette impression.

Disques
the-fleshtones-the-band-drinks-for-free-

Retrouver des anciens (40 ans de bon et loyaux au service au Garage Rock !), c’est assez réconfortant ! Surtout après une année 2016 choyée par la grande faucheuse.

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
Silence, on creuse

Hervé Devallan


Pour vivre heureux, vivons cachés. Une devise que la République a depuis longtemps fait sienne et qu’elle sait déléguer à l’occasion. Deux exemples pour s’en convaincre


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

Breizh Gouel

Agenda

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité