Publicité
Édito

Me zo ganet e kreiz argoad

Pour naviguer plus vite et sans publicités:
me-zo-ganet-e-kreiz-argoad

Les américains espionnent le gouvernement français. La belle affaire ! Mais attention, simplement entre 2006 et 2012… Avant et après, que nenni. 

Bon, maintenant que la blague est sur la toile et que chacun y va de son commentaire outragé ou expert, que reste-il à faire ? L’utilisation des téléphones cryptés semble une sage solution… Ils sont utilisés de toute façon. Non, le piège pour toutes ces grandes oreilles serait vraiment que Jean-Yves Le Drian et Stéphane Le Foll échangent en breton ! La France découvrirait alors une des vertus des langues régionales. Allez savoir, peut-être même que la charte des langues minoritaire serait signée dans la foulée !


Toutes les avancées technologiques – ou presque – sont issues du terrain militaire. L’espionnage ne déroge pas à la règle et pourrait, cette fois ci,  engendrer une avancée politique en France. A savoir briser enfin le tabou jacobin de la décentralisation. Et c’est une autre bretonne, Marylise Lebranchu, qui pourrait s’occuper du dossier. Mais là…


Le paradoxe de cette histoire réside en fait dans la réponse apportée par le gouvernement Valls : espionner à son tour. Pas les américains, mais ses propres citoyens avec le vote en cours de la loi sur le renseignement. En effet, d’ici peu, il sera possible de surveiller tous les Girondins, c'est-à-dire les militants de partis régionalistes en France. Il est en effet facile d’interpréter en ce sens un des motifs d’écoute : « la prévention des atteintes à la forme républicaine des institutions ». Comme 18% des bretons se déclarent autonomistes*, cela représente environ 800 000 personnes à truffer de micro. Et je ne parle pas des Corses, des Basques, des Alsaciens, etc. Une mission qui a elle seule devrait résoudre le problème du chômage… Et faire trembler l’Amérique !


*Sondage paru dans le Magazine Breton de février 2014


Hervé Devallan
publié le 24-06-2015

comments powered by Disqus
Édito
l-annee-2018-demarre-sous-de-bons-et-nouveaux-auspices

Ça bouge sur le front du fédéralisme. Supprimant un étage du mille-feuille administratif, la nouvelle assemblée territoriale corse a élu ses présidents....

Édito
la-haine-de-soi

Regarder les autres se prosterner devant les nouveaux saints attendrit d’abord, débecte en second. Les médias sont une fabrique à idoles, merci Debord ! Nous ne comprenons plus...

Édito
le-pays-catalan-loin-des-petits-papiers-du-paradis

Supposer irréversible  l’autonomie du Pays Catalan - et de toutes autres nations européennes - ne doit pas nous étonner. Non plus que...

Édito
taxe-man-et-taxe-me-sont-dans-notre-bateau-

Emmanuel Macron commence à scier la branche sur laquelle nous sommes assis. Et tout le monde applaudit, ou du moins, les médias donnent peu de consistance à une quelconque alternative. Voire...

Édito
et-les-catalans-francais-qu-en-pensent-ils-

La vraie démocratie est dangereuse. Surtout pour les dirigeants des peuples qui veulent l’exercer. L’histoire prouve qu’on peut mourir en son nom, mais que ceux qui en tirent...

Édito
benevoles-de-tous-pays-

Cette histoire de suppression des emplois aidés, telle que proposée par le gouvernement Macron, illustre à merveille la situation économique de la France. Et par effet...

Édito
un-tour-en-noir-et-blanc

Le Tour de France cycliste est un cas d’école. Même France TV ne peut échapper au phénomène qui se répète saison après saison : on voit des Gwenn...

Édito
retour-sur-le-passe-musical

Lors du match amical de football opposant la France à l’Angleterre, c’est la Garde Républicaine qui a rendu l’hommage le plus juste aux victimes de l’attentat...

Édito
taux-d-audience-records-pour-sitcom-presidentielle

Tant de suspense, tant de rebondissements : avons-nous jamais autant été tenus en haleine que par cette série à la française ? Une version échevelée...

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
L’année 2018 démarre sous de bons et nouveaux auspices

hervé devallan


Ça bouge sur le front du fédéralisme. Supprimant un étage du mille-feuille administratif, la nouvelle assemblée territoriale corse a élu ses présidents. Oui, se sont bien le nationaliste Jean-Guy Talamoni et l'autonomiste Gilles Simeoni qui prennent la tête de la collectivité unique de Corse ! 


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité