Publicité
Disques

Marquis de Sade « 16-09-17 »

Pour naviguer plus vite et sans publicités:
LADTK / Caroline International Note : 4/5HermineHermineHermineHermine
marquis-de-sade-16-09-17- A lire : Live report du concert au Liberté :
http://www.bretagne-actuelle.com/concert

Chronique du livre de Patrice Poch :
http://www.bretagne-actuelle.com/marquis

Oui, nous sommes bien en 2017 et ceci est bien une chronique d’un nouvel album de Marquis de Sade. 

Il y a quelques encore, même les meilleurs auteurs de science fiction auraient refusé le scénario. Certes, il s’agit d’un live. Mais là aussi quel concert ! Le premier, celui de la reformation initiée par le graphiste Patrice Poch pour ouvrir son exposition rennaise consacrée aux 40 ans du groupe. A l’arrivée les 4 musiciens (Philippe Pascal, Frank Darcel, Eric Morinière et Thierry Alexandre) se prennent au jeu.et au fil des répétitions (Eric Morinière et Thierry Alexandre n’avaient  plus touchés leur batterie et leur basse depuis plus de 20 ans !... Et Philippe Pascal et Frank Darcel ont pu se reparler !!) décident de transformer un showcase devant quelques happy few en véritable spectacle au Liberté devant 3000 personnes. Comme qui dirait : sold out ! C’est une partie de ce concert qui est ici livré en CD et en DVD. Le constat ? Que le groupe a bien fait de pousser la machine. Ce disque prouve que les morceaux n’ont pas pris une ride. Mieux, ils passent l'épreuve du temps et demeurent d’une actualité mordante, d’une force froide et émotive intacte, avec toujours la même audace dans le son et la production. Ils étaient uniques en Bretagne, en France et en Europe au début des années 80 ; ils sont encore de cette avant-garde post punk 40 ans après. Comparez avec n’importe quelle reformation et jugez par vous-même. Pas un titre n’a vieilli, pas un son n’apparait suranné. Une modernité captée sur une seule soirée où l’on retrouve Xavier Géronimi à la guitare solo et Daniel Paboeuf au saxophone. Manque à l’appel une poignée de titres dont les 2 reprises. Il y aura-t-il une suite ? On l’espère. D’ores et déjà, trois dates sont annoncées sur 2018 : au Art Rock de Sant Breig (18 mai), au Villette Sonic de Paris (26 mai). De quoi alimenter l’actualité du groupe et espérer quelques titres originaux. On parle d’un EP, mais rien n’est fait. Le meilleur est à venir ?


Hervé Devallan
publié le 15-12-2017

comments powered by Disqus
Disques
german-oak-down-in-the-bunker-

Encore un disque culte réédité. Il s’agit de « Doanw in the bunker » du trio allemand de Krautrock German Oak

Disques
morrissey-low-in-high-school

Bigmouth Strikes Again, Get Off The Stage… C'est fou comme certains titres de Morrissey s'appliquent désormais à sa propre déchéance. 

Disques
maman-kusters-sous-la-peau-de-

On touche ici une certaine écume de la nuit. Une élégance à la Seiz Breur, qui mêle les années 30 et les années 80, sans plagiat et avec audace.

Disques
the-craftmen-club-colores-

Après quatre ans de silence discographique, The Craftmen Club est de retour avec un nouvel album studio qui démontre que les quartet costarmoricain est en évolution perpétuelle.

Disques
gad-zukes-fight-the-silence-

Ils sont cinq, viennent de Dinan en passant par l’Angleterre et débordent d’énergie. Leur premier EP est une vraie réussite, entre coup de cœur magistral et un avenir...

Disques
follow-me-not-if-the-sky-remains-

Le début des années ont le cuir qui résiste au temps. Follow Me Not les fait revivre avec la précision de ceux qui ne veulent pas confondre post punk et Cold Wave.

Disques
konrad-fight-konrad-fight-

Konrad Fight… Depuis Marquis de Sade, ça sonne bien. L’EP des breton reste...

Disques
beatneys-bear-beatney-bears-

Avec Beatneys Bear, la nuit brestoise possède ses nouveaux hérauts. Un duo qui scratche le rock. A moins que ce ne soit l’inverse.     

Disques
celtic-social-club-a-new-kind-of-freedom-

C’est étrange, cette impression que The Celtic Social Club existe depuis toujours. Et pourtant, cela fait seulement 3 ans qu’ils arpentent les scènes du monde entier, à commencer...

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
L’année 2018 démarre sous de bons et nouveaux auspices

hervé devallan


Ça bouge sur le front du fédéralisme. Supprimant un étage du mille-feuille administratif, la nouvelle assemblée territoriale corse a élu ses présidents. Oui, se sont bien le nationaliste Jean-Guy Talamoni et l'autonomiste Gilles Simeoni qui prennent la tête de la collectivité unique de Corse ! 


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité