Publicité
Disques

Maman Küsters « Sous la peau de »

Pour naviguer plus vite et sans publicités:
Unknown Pleasures Records Note : 4/5HermineHermineHermineHermine
maman-kusters-sous-la-peau-de-

On touche ici une certaine écume de la nuit. Une élégance à la Seiz Breur, qui mêle les années 30 et les années 80, sans plagiat et avec audace.

Ils ont un talent fou. Ce duo de Brest dépasse très largement ses beats new wave pour nous entraîner dans un univers où cohabitent Fred Poulet, Alain Bashung ou encore Marquis de Sade et qu’un  duo surdoué complètement barré a dynamité à grand renfort de synthé 80’s. C’est à la fois futuriste et très vintage. On pense à Kraftwerk parfois où à tous ces groupes belges si chers au label Freakville. Avec Maman Küsters, Brest tient là une pépite aussi rare que brillante. De son « Liebe hat keine preis » où on pense au « Ich bin schmutzig » de Republik de Frank Darcel à « 3h30 » qui nous file des frissons comme s’il était 5h du mat et qu’on montait le son, en passant par « 15 minutes de gloire » clin d’œil à Andy Warhol et ses amis underground newyorkais, tout respire un monde interlope à la grande époque du Palace. On ne sait pas où « Sous la peau de » mènera Gaël Loison et Cyril Pansal ; mais aujourd’hui, en 2017, ce disque les impose comme une vraie figure de prou du rock en Bretagne. On y croise autant d’audace que de bidouillages, d’angoisse que de troubles pensées. Mais on touche du doigt la musique avec ses affres et ses tensions,  mais aussi le rock, le vrai, avec ses nerfs à fleur de peau et tout ce qui peut emmerder les vieux cons en mal de légitimité et de points retraite. L’univers si particulier de Maman Küsters faisant le reste 


Hervé Devallan
publié le 16-11-2017

comments powered by Disqus
Disques
german-oak-down-in-the-bunker-

Encore un disque culte réédité. Il s’agit de « Doanw in the bunker » du trio allemand de Krautrock German Oak

Disques
marquis-de-sade-16-09-17-

Oui, nous sommes bien en 2017 et ceci est bien une chronique d’un nouvel album de Marquis de Sade. 

Disques
morrissey-low-in-high-school

Bigmouth Strikes Again, Get Off The Stage… C'est fou comme certains titres de Morrissey s'appliquent désormais à sa propre déchéance. 

Disques
the-craftmen-club-colores-

Après quatre ans de silence discographique, The Craftmen Club est de retour avec un nouvel album studio qui démontre que les quartet costarmoricain est en évolution perpétuelle.

Disques
gad-zukes-fight-the-silence-

Ils sont cinq, viennent de Dinan en passant par l’Angleterre et débordent d’énergie. Leur premier EP est une vraie réussite, entre coup de cœur magistral et un avenir...

Disques
follow-me-not-if-the-sky-remains-

Le début des années ont le cuir qui résiste au temps. Follow Me Not les fait revivre avec la précision de ceux qui ne veulent pas confondre post punk et Cold Wave.

Disques
konrad-fight-konrad-fight-

Konrad Fight… Depuis Marquis de Sade, ça sonne bien. L’EP des breton reste...

Disques
beatneys-bear-beatney-bears-

Avec Beatneys Bear, la nuit brestoise possède ses nouveaux hérauts. Un duo qui scratche le rock. A moins que ce ne soit l’inverse.     

Disques
celtic-social-club-a-new-kind-of-freedom-

C’est étrange, cette impression que The Celtic Social Club existe depuis toujours. Et pourtant, cela fait seulement 3 ans qu’ils arpentent les scènes du monde entier, à commencer...

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
L’année 2018 démarre sous de bons et nouveaux auspices

hervé devallan


Ça bouge sur le front du fédéralisme. Supprimant un étage du mille-feuille administratif, la nouvelle assemblée territoriale corse a élu ses présidents. Oui, se sont bien le nationaliste Jean-Guy Talamoni et l'autonomiste Gilles Simeoni qui prennent la tête de la collectivité unique de Corse ! 


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité