Publicité
Scène & arts

Le Bagad de An Oriant sur la 5e Avenue

le-bagad-de-an-oriant-sur-la-5e-avenue



Quarante-trois musiciens composent les Sonerien An Oriant. La formation a créé son propre répertoire, Meskaj, mélange de partage et de métissage.


Le groupe américo-irlandais montera peut-être pour la dernière fois sur scène demain soir lors du Fest-Noz au Highline-Ballroom à Manhattan.


Pas moins de 150 000 participants défilent sur la 5e avenue dans une grande ambiance de fête aux couleurs de l'Irlande.





Ils ont été 2 millions à fuir la misère de leur Irlande natale. Passage obligé par Ellis Island dès la descente du bateau avant de tenter sa chance dans le nouveau monde.

Pour une surprise, elle était de taille. Le président de la prestigieuse parade de la Saint-Patrick invitant en personne le bagad de Lorient à défiler dans les rues de New York. Une nuit celtique, en plein Manhattan, est prévue mardi 14 mars pour célébrer l’événement. Récit d’une aventure pas tout à fait comme les autres. 

Les valises ? En ce samedi après-midi, à moins de deux jours du grand départ, Bertrand Le Cam n'y pense toujours pas. " On les fera demain", lance débordé bien que très enjoué l'énergique président du bagad de Lorient. Car pour l’heure, la tête est encore aux répétitions. Pas pour les plus chevronnés déjà aguerris mais pour le bagadig, l'école de formation des Sonerien An Oriant, classée en 4e catégorie, attendue dès le lendemain à Pontivy. Il va encore falloir mettre le paquet malgré un agenda plus que serré.
Et pour cause, pas moins de cinquante-deux musiciens et accompagnateurs devaient sauter dans le bus dans la nuit de dimanche à lundi, direction l'aéroport de Roissy où tout ce petit monde devait s'envoler pour New York. Arrivée prévue ce lundi à 19 h 10, à l'aéroport JFK.


Invités par le président de la parade


Une escapade d'une petite semaine qui mine de rien a nécessité six longs mois de boulot. "Je viens encore de régler les derniers détails avec la compagnie aérienne pour l'embarquement du matériel", rapporte, au pas de course, l'informaticien de métier.
A l'origine de ce voyage totalement inattendu, la venue en août dernier d'Hillary Beirne, président de la Fondation de la Saint-Patrick à New York, au Festival Interceltique de Lorient (FIL). Un passage qui fait mouche. Peu de temps après, le patron de la plus ancienne Parade au monde invite officiellement le bagad de Lorient à venir défiler dans les rues de New York. Un cadeau inespéré qui vient couronner la récente accession de la formation en première catégorie du championnat national des bagadoù à Brest et ce, au prix de remarquables efforts. 


6e bagad à défiler


Si la venue des sonneurs de Lorient aux Etats-Unis n'est pas une grande première en soi, cinq autres formations (Auray, Plougastel, Landerneau, Saint-Nazaire, Moulin Vert Lorient) ont déjà participé à l'événement, elle témoigne cependant des fortes attaches reliant les communautés irlandaises et bretonnes y compris de ce côté de l'océan.
Le nom du 7e groupe de sonneurs invités pour la prochaine édition est même dévoilé. En 2018, ce sera au tour de Vannes de succéder à Lorient sur la 5e Avenue.
Mais l'euphorie, et Bertrand Le Cam le reconnaît lui-même, est vite rattrapée par la question qui fâche, celle des finances, évidemment. "Les Américains invitent mais ne paient pas, lâche en plaisantant le président des Sonerien An Oriant. Il nous fallait 60 000 euros pour y aller, soit le double de notre budget annuel." 


« Ma première fois à New York »


Mais en bons débrouillards, Bertrand Le Cam et son équipe finissent par les trouver. "Les collectivités locales, mairie, conseil général, FIL entre autres, nous ont bien aidés. On a même reçu le soutien d'un mécène et plus de 3300 euros de dons, s'enthousiasme le Lorientais. Je suis hyper content d'être arrivé au bout. Maintenant, j'ai hâte d'y être." Et encore plus content, le président, de pouvoir s'envoler avec ses troupes vers la seconde patrie des Bretons, l'Amérique. "Ce n'est pas mon premier voyage aux Etats-Unis mais ce sera ma première fois à New York", s'impatiente le patron des Sonerien.  
Pour l'accueillir avec son groupe, six Ecossais, et pas n'importe lesquels. " Ils sont de tous les concours avec nous, reprend Bertrand Le Cam. Ils viennent quatre fois par an à Lorient. C'est une longue histoire d'amitié. On se connaît depuis dix ans. Ils ont devancé l'appel et sont à New York depuis vendredi. Ils défileront et joueront avec nous." 


Fest Noz à Manhattan


Belle programmation en perspective pour les Morbihannais heureux de se faire une modeste mais jolie place parmi les 150 000 participants à La Parade. Côté répertoire, le président s'en remet à son penn-soner, Christophe Le Govic. " Le programme artistique, c'est lui. Christophe a dirigé le bagad de Lann-Bihoué. C’est un très bon. On prévoit de reprendre notre sélection au concours de première à Brest."
Et ce n'est qu'une partie des régalades car un défilé sans Fest Noz n'est plus un défilé. C'est bien connu.
Les Bretons de New York s'en sont rappelés mettant sur pied avec leurs visiteurs l'Interceltic Fest Noz à Big Apple. Le lieu tout dédié à la fête, la Highline Ballroom à Manhattan. Rendez-vous est donné demain mardi 14 à partir de 18 h 30 (heure locale) à tous les Bretons et autres fans et amoureux de la culture celte.


« Cette fête met du piment »


Le Bagad de Lorient et les copains écossais partageront la scène avec Solas, groupe américo-irlandais qui avait joué en première partie de The Corrs à Lorient l'an passé et dont ce sera l'un des derniers concerts. A ne pas manquer. Les Asturies seront également de la partie avec El llacin ainsi que d'autres musiciens galiciens. Le tout arrosé de crêpes et de cidre, cela va sans dire (lire encadré).
"C'est une belle soirée qui arrive, témoigne Laurent Corbel, président de BZH New York. Cela fait deux mois que nous sommes en contact avec Bertrand et le FIL. Cette fête met du piment à la venue du Bagad de Lorient en plus du défilé. On espère du monde. La salle est super tout comme la programmation. » Le président de BZH n’en oublie pas moins la Parade. « Pour ceux qui le Jour-J voudront venir marcher derrière le bagad, ce sera possible. On leur donnera un point de ralliement avant le départ."
De part et d'autre de l'Atlantique, une complicité s'est nouée avec le temps alors qu'on ne se connaît même pas physiquement. "Avec Laurent, on s'appelle tous les jours. Nous l'apprécions énormément", atteste le président du bagad.
Amical mais humble quant au choix de son groupe de quarante-trois musiciens pour un tel événement. "C'est une fierté. Le bagad a grandi », avance tout simplement son président.


De New York, Marie Le Blé 


DEMANDEZ LE PROGRAMME
Mardi 14 mars. Fest Noz, Interceltic Festival à Big Apple. Rendez-vous au Highline Ballroom, 431 W 16th St, Manhattan, NY 10011.
Ouverture des portes à 18 h 30. Début des concerts à 19 h 30.
Billets : $20 préférentiel ; $30 sur place. Réservations sur bzh-ny.org


Mercredi 15 et jeudi 16 mars. 
Le bagad de Lorient se rendra en matinée avec BZH NY à l'Ecole Internationale de New York. L'EINY est une école privée située à Manhattan qui dispense un programme bilingue franco-américain. En soirée, les Sonerien An Oriant seront invités avec Jacques Le Talon, professeur de musique au Lycée Français et son trio jazz en présence de l’association Breizh America.


Jeudi 16 mars
Le bagad est attendu avec Breizh America pour un concert cette fois au Lycée Français.


Vendredi 17 mars
Défilé du bagad de Lorient pour la Parade de la Saint-Patrick sur la 5e avenue, entre 11 heures et 17 heures. Retransmission sur NBCNewYork.com dès 11 heures (heures locale).


QUELQUES CONSEILS ET UN PEU D'HISTOIRE...


Déjà, avant toute chose, habillez-vous de vert. La ville de Chicago n'a pas hésité récemment à teinter sa rivière d'un "green" inoffensif pour l'environnement, rassurez-vous, et ce, pour célébrer avant l'heure le Saint-Patron des Irlandais. C'est pour vous dire... Concernant la fameuse Parade de New-York, second conseil, levez-vous de bonne heure car le plus ancien défilé au monde attire quelques 2 millions de spectateurs chaque année, soit le nombre estimé d'émigrants irlandais ayant fui la famine et la misère de leur pays à la fin du XIXe siècle pour s’installer en Amérique. 


Cette journée de commémoration représente la célébration de Saint-Patrick qui avait présenté à son peuple le concept de la "Trinité" en le symbolisant par un trèfle. La première parade fut inaugurée le 17 mars 1762. Ce jour-là, les soldats irlandais défilèrent dans la ville de New York. Le même jour, la colonie irlandaise de San Francisco organisait une grande marche dans les rues promenant la statue de l'évêque évangélisateur sur un char aux couleurs nationales. Nul besoin de rappeler que ce vendredi, la bière va couler à flot et que la fête sera à tous les coins de rues, dans les pubs, bars, restaurants, et le long du parcours. Avec cette particularité, c'est que la Saint-Patrick rassemble au-delà des nationalités et des religions. Cette journée nationale est aussi celle des émigrants et des expatriés. Vous pouvez même vous procurer le traditionnel badge "Today, I'm Irish". 


MLB


NycStPatricksParade.org 


 


 


publié le 13-03-2017

comments powered by Disqus
Scène & arts
vieilles-charrues-2017-le-grand-tour-du-champ

Nous voilà orphelin(e) loin de nos 279 999 partenaires de poussière, de peau moite, de bière et d'eau fraiches. Derrière nous mais encore dans nos coeurs la transhumance d'une...

Scène & arts
vieilles-charrues-2017-quatre-jours-de-musique-et-d-amour-

Cette année encore Jeanne Rucet et Jean-Jacques Toux les programmateurs et Jérôme Tréhorel le directeur, ont répondu pieds nus et en veste à franges au questionnaire...

Scène & arts
no-logo-bzh-festival-le-reggae-a-l-heure-bretonne-

Depuis 4 ans, le No Logo Festival, situé à Fraisans en Franche-Comté, donne le « La » en matière de reggae et de world music. Découvrez sa version bretonne...

Scène & arts
festivals-jouez-la-capitales-europeennes

La haute saison des festivals pointe le bout de son nez. L’occasion de vivre l’été autrement en ajoutant aux charmes éternels de chaque capitale, le tempo et les nuits...

Scène & arts
aidez-le-motocultor-festival-2017-et-payez-moins-d-impots-en-2018-

C’est par une opération de crowdfunding que le Motocultor festival va s’en sortir et fêter son dixième anniversaire. En effet, l’autre grand rendez-vous du Métal en...

Scène & arts
transmusicales-nos-coups-de-c-ur-2016

Comme à chaque fois, on ne pourra tout voir. Tout savoir. Du 30 novembre au 4 décembre, la 38ème édition des Trans va accueillir 98 groupes qui, à l’exception notable de...

Scène & arts
les-bars-en-trans-2016-le-rock-au-c-ur-de-rennes

Est-ce que les Transmusicales auraient la même saveur sans les Bars en Trans ? Pas sûr, car exilé au Parc Expo, le festival aurait bien du mal à animer la ville, même lors des...

Scène & arts
les-vieilles-charrues-a-central-park-check-

Le pari était osé. Quelques Bretons de New York et les équipes de Carhaix l’ont relevé. Ce premier week-end d’octobre 2016, les Gwenn ha du ont flotté dans le jardin...

Scène & arts
david-lynch-et-la-musique-pour-arracher-les-choses-au-silence-

Robert Plant, St Vincent, Xiu Xiu, Angelo Badalamenti ou Mel Brooks, Kyle Maclachlan : le nouveau festival of disruption que lance David Lynch les 8 et 9 octobre à Los Angeles sera un nouvel exemple...

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
Un Tour en Noir et Blanc

Hervé Devallan


Le Tour de France cycliste est un cas d’école. Même France TV ne peut échapper au phénomène qui se répète saison après saison : on voit des Gwenn ha Du partout ! 


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité