Publicité
Films

La la Land

Comédie musicale de Damien Chazelle, avec Ryan Gosling, Emma Stone, John Legend. - Nationalité : Américain – 2h08 Note : 4/5HermineHermineHermineHermine
la-la-land



Où l'on apprend qu'un bain pieds nus dans la Seine donne du sens de l'existence ! 

Sept fois primé aux Golden Globes, 14 nominations aux Academy Awards, le nouveau film du jeune Damien Capelle a reçu un accueil triomphal aux Etats-Unis. En sera-t-il de même ici ? Une romance musicale, ça inspire méfiance. Mais on oublie vite nos réserves, plongés dans l'univers de crépuscules lunaires et lumières pourpres de concerts jazzy. On laisse deux petites figurines de boîte à musique, deux petits amoureux dansant sous les étoiles de l'observatoire Griffith, nous raconter un amour d'aujourd'hui dans une ambiance d'hier. Il y a quelque chose des parapluies et demoiselles de Demy, de petits airs de Mary Poppins sur les toits du monde de Disney, et entre ces euphories radieuses et colorées, des bleus à la Van Gogh où étoiles et phares s'échangent des regards.


Deux visages se croisent dans un embouteillage. La première voiture nous conduit dans la vie de Mia, une jeune actrice qui sert des cafés entre deux auditions ratées avant de filer, traînée par ses copines, dans des soirées cocktail/piscine oubliées au matin.


La seconde voiture, qu'on retrouve un peu plus tard, nous conduit chez Sebastian, musicien parlant le jazz mieux que l'Anglais, mais constatant chaque soir que sa langue pianotée n'est pas écoutée, parle dans le vide sidéral de clubs bondés. 


Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent, mais soudain très près du seul bonheur qui vaille.  


Deux jolies figures d'une vieille boîte à musique, deux jolis danseurs sous les étoiles du parc Griffith, nous racontent un amour d'aujourd'hui dans les couleurs d'hier, et pour peu qu'on ait envie d'y croire, et surtout qu'on aime le jazz, on se laisse porter.  


Les plus : 
- Emma Stone et Ryan Gosling sont de ces acteurs qui laissent perplexe sur papier glacé mais révèlent une magie une fois animés. C'est autre chose que la qualité du jeu : ils ont des défauts, expressions et manières qui les rendent attachants et beaux.
- La bande-son composée et orchestrée par Justin Hurwitz vaut à elle seule les deux heures sur fauteuil capitonné. Si les acteurs vous déplaisent, fermez les yeux tout à votre aise, vous passerez tout de même un bon moment ! 


Les moins : 
- Le gloss hollywoodien s'accorde assez mal à la patine sixties des décors et parenthèses musicales
- Dommage qu'il faille un film très gros budget pour nous rappeler que la poursuite du succès peut détourner d'un bon jazz aérien ou d'une histoire bien moins vaine que la gloire ! 


Tiphaine Kervaon
publié le 25-01-2017

comments powered by Disqus
Films
le-chant-de-la-mer

C’est la troisième fois que la bretonne Nolwenn Leroy prête sa superbe voix au cinéma. Mais, c’est sans doute la première qu’elle y revendique avec autant de force sa...

Films
asterix-et-obelix-au-service-de-sa-majeste

L’adaptation d’ Astérix chez les Bretons + celle d’Astérix et les Normands par le réalisateur du Petit Nicolas = le meilleur de la...

Films
do-not-disturb-d-yvan-attal

Deux copains hétérosexuels peuvent-ils s’essayer ensemble à une relation homo, comme ça, pour un pari ou pour le fun ? 

(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
Retour sur le passé musical

Hervé Devallan


Lors du match amical de football opposant la France à l’Angleterre, c’est la Garde Républicaine qui a rendu l’hommage le plus juste aux victimes de l’attentat de Manchester du 22 mai 2017. En effet, en interprétant « Don’t look back in...


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité