Publicité
Films

L’homme qui rit de Jean-Pierre Améris

Pour naviguer plus vite et sans publicités:
Réalisé par Jean-Pierre Améris, avec Gérard Depardieu, Marc-André Grondin, Christa Théret et Emmanuelle Seignier. France. Durée : 1h 33. Note : 3/5HermineHermineHermine
l-homme-qui-rit-de-jean-pierre-ameris

Troisième adaptation au cinéma du roman le moins connu de Victor Hugo, cet Homme qui rit moderne brille par son casting tout en laissant sur sa faim.

Alors qu’il n’a que 10 ans, Jean-Pierre Améris, le réalisateur des Emotifs anonymes, est subjugué par l’adaptation que Jean Kerchbron signe de l’œuvre de Victor Hugo pour la télévision.  Il lit le roman adolescent et en reste pantois. A 15 ans, lui qui mesure déjà 2 m et est très complexé par sa taille, est plus que sensible à la douleur de passer pour un monstre aux yeux de ses semblables. Ce qui est aussi le cas de Gwynplaine, le héros de Hugo, devenu ici le personnage central du film. 


Gwynplaine n’est qu’un enfant quand il est défiguré. Son visage est scarifié de telle manière qu’il porte un éternel sourire dont beaucoup se moquent. Abandonné dans une tempête, il recueille une petite fille aveugle. Ensemble, ils trouvent refuge chez Ursus, un marchand ambulant qui les prend sous son aile et leur apprend la vie. Plus tard, tous les trois créent un spectacle inspiré de la vie de Gwynplaine qui obtient  très vite un vif succès. Tant et si bien,  que la Cour commence à s’intéresser à eux. Ce qui causera leur perte.


Evidemment, résumer ainsi le livre d’Hugo est très limitatif mais, et même si l’histoire traitée est plus dense dans le film, abordant des sujets sociaux, politiques et même sentimentaux très denses, Jean-Pierre Améris a pris le parti de se concentrer sur Gwynplaine  pour les raisons expliquées plus haut. Il ne situe son histoire ni dans un pays, ni à une époque précise, ce qui donne une certaine modernité à un récit déjà très universel. Etonnamment, cette troisième adaptation au cinéma de L’Homme qui rit n’est donc pas vraiment un film d’époque, mais plutôt une fable sur la différence, sur la tolérance et sur les brûlures et les illusions du pouvoir.  Pourtant, ces thèmes n’étant qu’évoqués, on reste un peu frustré qu’aucun d’entre eux ne soit abordé un peu plus profondément. Comme ci Victor Hugo avait un peu perdu de sa superbe, de son aplomb et finalement de son intelligence et de sa pertinence.


Pourtant, grâce à une distribution vraiment haut de gamme – Gérard Depardieu brille d’une humanité rare, tandis que les deux jeunes, Marc-André Grondin ou Christa Théret, ou même la vénéneuse Emmanuelle Seigner  sont impeccables - , ce film reste une excellente manière de découvrir l’œuvre d’Hugo. 


Véronique Le Bris
publié le 27-12-2012 - mis à jour le 15-01-2013

comments powered by Disqus
Films
fleur-de-tonnerre-une-vipere-tres-au-point

La coupable était dans la cuisine. Son arme ? Du poison. Et le Colonel Moutarde n'était pas né. C'est une histoire vraie dont le temps a lentement simplifié les traits, n'en gardant...

Films
la-fille-de-brest-action-

Le 23 novembre 2016, le film La fille de Brest viendra raviver le cauchemar des victimes du Mediator, médicament dont la nocivité fut établie au grand jour par le Dr...

Films
demain

Après plus d’un million de spectateurs en salle, le documentaire « Demain » sort en DVD. Enfin, tant il est urgent que ce film irradie la planète et ses habitants. ...

Films
whiplash

Réaliser un film dont le personnage principal est une batterie n’est pas un challenge évident à relever. Même s’il s’agit de jazz. Whiplash nous embarque pourtant sans...

Films
get-on-up

Une biographie filmée sur James Brown ? Ca donne envie ! Produite par… Mick Jagger ? Là, c’est du lourd, se dit-on… à tort. Sauvée de l’oubli...

Films
tom-a-la-ferme

Avec son quatrième film, le tout jeune québécois Xavier Dolan affirme encore un peu son talent dérangeant et règle ses comptes à l’homophobie ordinaire.

Films
avis-de-mistral

« Je ne vois pas passer le temps » nous dit Jean Reno dans cette bande annonce d’Avis de Mistral. On serait tenté de dire que nous non plus mais on se demande encore comment notre cher...

Films
dallas-buyers-club

1986, Dallas, Texas, une histoire vraie. Ron Woodroof, des bottes, un chapeau, c'est un cow-boy, un vrai. Sa vie : sexe, drogue et rodéo. Tout bascule quand, diagnostiqué séropositif, il lui...

Films
-les-brasiers-de-la-colere-de-scott-cooper

Les brasiers de la colère semble avoir été co écrit par Bruce Sprinsteen. On croise dans ce film désenchanté des ouvriers d’aciérie résignés,...

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
La haine de soi

Gilles Cervera


On ne s’aime plus quand on voit nos nouvelles idolâtries.  


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité