Publicité
Disques

Glen Hansard « Disn’t he ramble »

Anti- / PIAS Note : 4/5HermineHermineHermineHermine
glen-hansard-disn-t-he-ramble-

Avec ce disque, l’irlandais sonde l’âme de Bruce Springsteen. De quoi passer l’hiver, comprendre l’Erin et aimer la pluie.

On dit de lui qu’il est le chanteur folk le plus célèbre d’Irlande. Sûrement. Au moins par ses performances d’acteur (impeccable dans « Once » et « The commitments ») et de rockeur (The Frames, c’est lui). Une chose est sûre, avec ce second opus solo, la renommée de Glen Hansard va définitivement imposer la verte Erin dans nos cœurs. Ce disque puise au plus profond de l’âme et de l’épiderme. On est à la source de tout un pan de la musique américaine, à commencer par celle de Bruce Springsteen dont on sonde ici ce qui le pousse depuis des dizaines d’années à renverser des stades entiers. « Disn’t he ramble » est un grand frisson qui vous prend et vous retourne aussi sûrement qu’une tempête en mer celtique. A commencer par « Her mercy » et sa progression vers un refrain qui lève le vent à lui seul. Dans le style « Lowly Deserter » est pas mal non plus. Les cuivres nous entraînent alors au pays des frères Van Zandt, à moins que ce ne soit du côté de la perfide Albion qu’il faille chercher, des disques solo de Ron Wood à l’irremplaçable Joe Cocker. C’est un peu tout cela Glen Hansard : un bow window sur la mer et un feu de cheminée pour chasser l’humidité qui ronge des murs maculés. Sa musique est profondément irlandaise parce que dans son sang coule l’infini désespoir d’un peuple encore divisé. Des émotions qui renversent tout sur leurs passages. Et ça en tant que bretons, nous le comprenons.


Guillaume du Porzou
publié le 19-10-2015

comments powered by Disqus
Disques
jesca-hoop-memories-are-now-

Quelques mois après son duo avec Sam Beam (Love Letters For Fire), Jesca Hoop nous revient avec son « Memories Are Now », un disque exigeant qui ne révèle ses charmes...

Disques
helene-brunet-nicola-hayes-the-inner-indian-

Certains retours aux sources s’imposent. C’est le cas de cet album qui redonne vie au folklore américain pour mieux nous entraîner aux pays de celtes. 

Disques
luke-elliot-dressed-for-the-occasion-

Luke Eliott revient avec un troisième opus enregistré en Norvège. L’américain parvient à séduire malgré une avalanche de références parfois...

Disques
the-stray-birds-magic-fire-

Quand l’Americana est interprété avec talent, c’est un style musical irrésistible. Et là, aucun doute, « Magic Fire » nous invite au voyage. 

Disques
colline-hill-skimmed-

De la Bretagne à la Belgique en passant par l’Irlande, Colline Hill vit l’Europe en citoyenne folk et en chanteuse indépendante. Son second album pourrait bien être...

Disques
fraser-anderson-little-glass-box-

En Ecosse, le temps est une chose relative. Comme un cask de Cherry oublié au fond d’une distillerie des bords d’un Loch, Fraser Anderson a laissé filer les saisons. Caché...

Disques
david-carroll-songs-of-love-protest-

Songwriter juif irlandais, David Carroll a posé ses valises du côté de Bordeaux. Il y marie infra basse et folk dans un album d’une rare beauté.

Disques
santa-cruz-microrgan-

Refaire du neuf avec du vieux. Une promesse qui peut sembler facile mais derrière laquelle se cache un véritable travail que les rennais ont maîtrisé de main de maître comme le...

Disques
robert-francis-the-night-tide-heaven-

Chanteur, guitariste, auteur, compositeur, Robert Francis livre ici son quatrième album. Une très belle réussite qui flirte avec le blues et le country. 

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
Un Tour en Noir et Blanc

Hervé Devallan


Le Tour de France cycliste est un cas d’école. Même France TV ne peut échapper au phénomène qui se répète saison après saison : on voit des Gwenn ha Du partout ! 


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité