Publicité
Livres

Gilles Cervera donne corps à l’enfant sans voix

« L’enfant du monde », Gilles Cervera, éditions Vagamundo, 140 pages, 13 €. Note : 4/5HermineHermineHermineHermine
gilles-cervera-donne-corps-a-l-enfant-sans-voix

À quoi bon parler si c’est pour taire l’indicible. Le parti-pris de l’écriture comme traversée du silence est celui de Gilles Cervera dans son Enfant du monde, livre d’autant plus poignant qu’il exclut la vulgarité racoleuse du mélodrame compassionnel. 

Il eut été facile et confortable d’en faire des tonnes sur l’histoire de cet enfant né sans vue, sans parole et sans mouvement, de cet enfant d’aujourd’hui quarante ans, vivant médicalisé, voué à l’institution et à l’encloîtrement dans le mutisme du corps. La miséricorde attendue limite généralement son discours aux témoins et aux proches, elle ne dit rien du silence de l’enfant, de sa vie, incapable qu’elle est d’en percer le mystère.


Seule sans doute, la littérature peut espérer l’atteindre. Cervera est expert en goût des mots voire en jongleries sémantiques, mais attention nulle plaisanterie lacanienne dans sa forge des phrases. Par leur évidence sonore, par leur allégresse mélodique, elles traduisent le souci d’abattre les murailles de l’être. Elles sont ces parcelles rescapées du naufrage, de notre impuissance à adhérer ou à comprendre l’autre. À l’opposé, on s’en doute, des discours théoriques, l’auteur travaille son récit tel un poème en prose, à la fois exigeant et limpide. Texte fascinant, à la tension émotionnelle constante, qui nous conduit par les mots façonnés à la connaissance de l’enfant sans en violer l’inconnaissable. La beauté maïeutique et cathartique de l’écriture parvient à fissurer le bloc d’abîme.


À connaître donc cet enfant, on peine à imaginer qu’il ne soit pas un être de chair et de sang, appartenant à la famille de l’auteur. D’autant que le récit de Gilles Cervera, c’est aussi sa réussite, englobe comme une extension mouvante et émouvante les parents (père colère, mère souffrance), la sœur, la grand-mère, l’oncle, les cousins. L’emmurement de l’enfant est aussi celui que vit l’entourage face monde extérieur. Ce destin partagé est au cœur vibrant du portrait de l’enfant du monde. Qu’on ne cherche pas dans ce livre le mot « handicapé » ni l’expression « enfant pas comme les autres ». L’enfant ici est « du monde ». C’est notre enfant, « il est une part de soi qui n’est pas soi », il est nous, plaide Gilles Cervera, fidèle jusqu’au bout à la définition qu’il donne du geste d’écrire, à savoir « parler en gardant le silence ».


Georges Guitton
publié le 07-06-2016

comments powered by Disqus
Livres
dans-la-danse

Les éditions Vagamundo réussissent régulièrement ce tour de force d’ainsi convoquer dans des livres des récits de vie. Peut-être fera-t-on dans quelques...

Livres
vertigo-sur-rade

Le dernier roman de Tanguy Viel se déroule à Brest-même, et juste en face ! Il a pour décor la presqu’île, pour personnage la rade et pour rythme haletant la fin du...

Livres
l-homme-de-ma-vie-par-yann-queffelec

Dans ce roman autobiographique Yann Queffelec fait le portrait de sa tribu et évoque son enfance si particulière avec « l’homme de sa vie » ! Son style, revigorant...

Livres
mister-alabama-par-phillip-quinn-morris

Mister Alabama est le premier ouvrage traduit en français de l’américain Phillip Quinn Morris. Et il était temps, puisque le bouquin est sorti en 1989 aux Etats Unis ! Un...

Livres
la-boucherie-des-amants-de-gaetano-bolan

Lire est un plaisir difficile à cerner. Il faut trouver le livre qui saura nous séduire, trouver le temps de s'échapper complètement - beaucoup de loisirs n'empêchent pas de...

Livres
un-roman-des-poetes-bretons

Lire Jean Louis Coatrieux, c’est retrouver sa famille ! Cette famille de rêves et de mots, ces familiers qui nous donnent à lire le monde depuis qu’on est né. Lire Coatrieux,...

Livres
city-on-fire-de-garth-risk-hallberg

Voici un premier roman insolite. Voici un premier roman grandiose. Sur plus de 900 pages grisées de la même prose sans failles, empreintes d'un style distillant avec élégance humour et...

Livres
-paris-13-novembre-2015-par-christian-lejale

C’est courageux. Courageux d’écrire un roman sur un événement qui a tourné en boucle sur toutes les télés pendant des semaines ; sur l’horreur et...

Livres
check-point-par-jean-christophe-rufin

En route vers l’ex-Yougoslavie, un camion brinquebalant traverse des étendues gelées. Le son têtu de son moteur résonne au milieu de ces montagnes quasiment désertes.

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
Silence, on creuse

Hervé Devallan


Pour vivre heureux, vivons cachés. Une devise que la République a depuis longtemps fait sienne et qu’elle sait déléguer à l’occasion. Deux exemples pour s’en convaincre


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité