Publicité
Disques

Fews « Means »

Pour naviguer plus vite et sans publicités:
PIAS Note : 3/5HermineHermineHermine
fews-means-



Fews et son premier album « Means » sont un peu comme la vieille Europe : toujours apte à nous surprendre, mais sans véritable folie. 

Que penser et écrire sur un groupe dont le premier album est fraîchement arrivé dans les bacs et que toute la presse encense déjà ? Du bien évidemment. Mais pas forcément l’extase béate due à leur impétrant diplôme de bons et loyaux services rendus à la cause rock. Car dans leur style froid et distant, Interpole a déjà tracé la route. Et Interpol n’a pas été la petite révolution rock tant attendue bouleversant les codes d’une musique aujourd’hui sexagénaire. Fews n’est pas pour autant un sous produit des américains. Leurs points de convergence résident dans une ligne de basse efficace et des mélodies qui sans être des hymnes de stades, arrivent à se siffloter gentiment. Le tout enrobé d’une production soignée aux guitares alertes mais toujours en retenu. La vraie petite histoire du quartet anglais réside pour l’instant dans l’origine du line up : suédois / américain / britannique et sorti de nul part. C’est en gros le gimmick de communication que l’on retrouve un peur partout sur le net. Pas de quoi fouetter un chat ni même réveiller un punk en mal de new wave. Tout juste, peut-on espérer qu’ils séduisent une nouvelle génération trouvant en Fews le début d’un fil les menant jusqu’à la scène mancunienne de la fin des 70’s. Et ce serait déjà un beau résultat !


Guillaume du Porzou
publié le 14-11-2016

comments powered by Disqus
Disques
morrissey-low-in-high-school

Bigmouth Strikes Again, Get Off The Stage… C'est fou comme certains titres de Morrissey s'appliquent désormais à sa propre déchéance. 

Disques
maman-kusters-sous-la-peau-de-

On touche ici une certaine écume de la nuit. Une élégance à la Seiz Breur, qui mêle les années 30 et les années 80, sans plagiat et avec audace.

Disques
the-craftmen-club-colores-

Après quatre ans de silence discographique, The Craftmen Club est de retour avec un nouvel album studio qui démontre que les quartet costarmoricain est en évolution perpétuelle.

Disques
gad-zukes-fight-the-silence-

Ils sont cinq, viennent de Dinan en passant par l’Angleterre et débordent d’énergie. Leur premier EP est une vraie réussite, entre coup de cœur magistral et un avenir...

Disques
follow-me-not-if-the-sky-remains-

Le début des années ont le cuir qui résiste au temps. Follow Me Not les fait revivre avec la précision de ceux qui ne veulent pas confondre post punk et Cold Wave.

Disques
konrad-fight-konrad-fight-

Konrad Fight… Depuis Marquis de Sade, ça sonne bien. L’EP des breton reste...

Disques
beatneys-bear-beatney-bears-

Avec Beatneys Bear, la nuit brestoise possède ses nouveaux hérauts. Un duo qui scratche le rock. A moins que ce ne soit l’inverse.     

Disques
celtic-social-club-a-new-kind-of-freedom-

C’est étrange, cette impression que The Celtic Social Club existe depuis toujours. Et pourtant, cela fait seulement 3 ans qu’ils arpentent les scènes du monde entier, à commencer...

Disques
les-ramoneurs-de-menhirs-breizh-anok-

Entre gavotte et pogo, les Ramoneurs de Menhirs n’ont pas choisi. Ils n’ont donc pas renoncé. « Breizh Anok » en apporte une preuve punk et sonnante.

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
Le Pays Catalan loin des petits papiers du paradis

Hervé Devallan


Supposer irréversible  l’autonomie du Pays Catalan - et de toutes autres nations européennes - ne doit pas nous étonner. Non plus que nos États souverains s’y opposent. Pour eux toute (r)évolution est mortifère. 


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité