Publicité
Disques

Erik Voegelin et Jean-Philippe Rot « Unter den linden »

Pour naviguer plus vite et sans publicités:
Auto production Note : 4/5HermineHermineHermineHermine
erik-voegelin-et-jean-philippe-rot-unter-den-linden- L'univers d'Erik Voegelin :
http://taxila.bandcamp.com/

Certains creusent le sillon jusqu’au bout de l’envie. D’autres picorent et travaillent dur pour explorer tous les sens de la vie. Erik Voegelin est de ceux là et le prouve une fois de plus avec cet album de chansons « symphoniques ».

Les briochins Erik Voegelin et Jean-Philippe Rot nous invitent sous les tilleuls berlinois. C’est pourtant à Minsk en Biélorussie qu’ils se sont retrouvés pour enregistrer cet album de chansons baroques. A l’Est toujours du nouveau à en juger par le résultat où l’orchestration, parfois symphonique toujours contemporaine (21 musiciens quand même !), signe une œuvre réellement originale. Tellement originale que Jean-Philippe Rot a mis trois ans pour arriver à chanter la musique d’Erik Voegelin. Il faut dire qu’ici, nous somme beaucoup plus près de Maurice Ravel et Guillaume Apollinaire que de Keith Richard et Boris Bergman. Il faut donc une certaine période d’adaptation pour pénétrer l’univers des deux bretons. Moins que trois ans, rassurez-vous ! Mais, il en est toujours ainsi lorsqu’on sort des sentiers battus. Cet « opéra sans livret » est néanmoins loin d’être lyrique. On y parle de Bukowski, de vaisseaux fantômes, de garçons sauvages… C’est aussi étrange qu’éloigné de leurs actes pop rock de jeunesse. Du groupe Gogo no Eiko pour Jean-Philippe Rot aux 14 albums d’Erik Voegelin dont les plus « rock » sont « Artica » (2009) avec son quatuor à cordes et ses deux guitares électriques ou encore « Jeune homme en colère » (2013) et ses faux airs de Jean-Louis Murat. Et si on remonte dans le temps, citons également le très rock - pour le coup - « Labyrinth » (1994) qui chatouille tout en subtilité la world et le hip hop. Erik Vogelin n’arrête pas de créer et ça nous va bien. Le breton n’en oublie pas son pays avec « 8 Songs en langue Bretonne » et notamment l’arrangement qu’il a fait avec sa fille Andrea sur « Me 'zo ganet e-kreiz ar mor ». Fascinant ! 


Hervé Devallan
publié le 29-07-2016

comments powered by Disqus
Disques
arnaud-le-gouefflec-la-faveur-de-la-nuit-

Artiste prolifique aux multiples talents, Arnaud Le Gouëfflec est de retour, en ce début d’année, avec une double actualité. Parallèlement à la BD Mondo...

Disques
la-belle-bleue-fenetres-

Evoluer tout en gardant le cap, c’est un peu l’histoire de ce quatrième album de La Belle Bleue. Entre chanson française et hymnes festifs, le groupe taquine aussi le hip hop et le...

Disques
ooti-itoo-

Révélée en 2012 avec La Boîte à ooTi, son premier album, ooTi nous revient avec un second opus, aussi onirique que  séduisant.

Disques
chicaloyoh-la-boue-ralentit-le-cercle-

Les narrations psychédéliques de Chicaloyoh aussi connues sous le nom d’Alice Dourlen nous invitent dans un monde aussi étrange qu’attachant. Pour qui veut bien abandonner sa zone...

Disques
valier-le-grand-frisson

Ancien activiste de la scène musicale rennaise et connu notamment pour avoir été, un temps, membre de Complot Bronswick, Patrick Chevalier dit Valier est un artiste discret qui, aujourd'hui,...

Disques
gilles-servat-70-ans-a-l-ouest-

Gilles Servat est de ces menhirs bretons : indéboulonnable. Son album live le confirme à l’aube de ses 70 ans.

Disques
thomas-fersen-un-coup-de-queue-de-vache-

Après Martine à la plage, Thomas Fersen à la campagne. Un coup de queue de vache en prime. Mais quel voyage extraordinaire au pays imaginaire de ce poète fou et génial.

Disques
octave-noire-neon-

En ce mois de janvier glacial sort Néon, qu'Ocatve Noire nous livre, comme ça, l'air de rien. Directement, nous pénétrons dans un nouveau monde et nous vous invitons à en faire...

Disques
red-cardell-un-monde-tout-a-l-envers-

Créé en 1992, Red Cardell est sans conteste l'un des plus grands groupes de la scène bretonne. Pour ses 24 ans de carrière, la formation sort un nouvel album, Un monde tout à...

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
L’année 2018 démarre sous de bons et nouveaux auspices

hervé devallan


Ça bouge sur le front du fédéralisme. Supprimant un étage du mille-feuille administratif, la nouvelle assemblée territoriale corse a élu ses présidents. Oui, se sont bien le nationaliste Jean-Guy Talamoni et l'autonomiste Gilles Simeoni qui prennent la tête de la collectivité unique de Corse ! 


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité