Publicité
Disques

Erik Voegelin et Jean-Philippe Rot « Unter den linden »

Auto production Note : 4/5HermineHermineHermineHermine
erik-voegelin-et-jean-philippe-rot-unter-den-linden- L'univers d'Erik Voegelin :
http://taxila.bandcamp.com/

Certains creusent le sillon jusqu’au bout de l’envie. D’autres picorent et travaillent dur pour explorer tous les sens de la vie. Erik Voegelin est de ceux là et le prouve une fois de plus avec cet album de chansons « symphoniques ».

Les briochins Erik Voegelin et Jean-Philippe Rot nous invitent sous les tilleuls berlinois. C’est pourtant à Minsk en Biélorussie qu’ils se sont retrouvés pour enregistrer cet album de chansons baroques. A l’Est toujours du nouveau à en juger par le résultat où l’orchestration, parfois symphonique toujours contemporaine (21 musiciens quand même !), signe une œuvre réellement originale. Tellement originale que Jean-Philippe Rot a mis trois ans pour arriver à chanter la musique d’Erik Voegelin. Il faut dire qu’ici, nous somme beaucoup plus près de Maurice Ravel et Guillaume Apollinaire que de Keith Richard et Boris Bergman. Il faut donc une certaine période d’adaptation pour pénétrer l’univers des deux bretons. Moins que trois ans, rassurez-vous ! Mais, il en est toujours ainsi lorsqu’on sort des sentiers battus. Cet « opéra sans livret » est néanmoins loin d’être lyrique. On y parle de Bukowski, de vaisseaux fantômes, de garçons sauvages… C’est aussi étrange qu’éloigné de leurs actes pop rock de jeunesse. Du groupe Gogo no Eiko pour Jean-Philippe Rot aux 14 albums d’Erik Voegelin dont les plus « rock » sont « Artica » (2009) avec son quatuor à cordes et ses deux guitares électriques ou encore « Jeune homme en colère » (2013) et ses faux airs de Jean-Louis Murat. Et si on remonte dans le temps, citons également le très rock - pour le coup - « Labyrinth » (1994) qui chatouille tout en subtilité la world et le hip hop. Erik Vogelin n’arrête pas de créer et ça nous va bien. Le breton n’en oublie pas son pays avec « 8 Songs en langue Bretonne » et notamment l’arrangement qu’il a fait avec sa fille Andrea sur « Me 'zo ganet e-kreiz ar mor ». Fascinant ! 


Hervé Devallan
publié le 29-07-2016

comments powered by Disqus
Disques
thomas-fersen-un-coup-de-queue-de-vache-

Après Martine à la plage, Thomas Fersen à la campagne. Un coup de queue de vache en prime. Mais quel voyage extraordinaire au pays imaginaire de ce poète fou et génial.

Disques
octave-noire-neon-

En ce mois de janvier glacial sort Néon, qu'Ocatve Noire nous livre, comme ça, l'air de rien. Directement, nous pénétrons dans un nouveau monde et nous vous invitons à en faire...

Disques
red-cardell-un-monde-tout-a-l-envers-

Créé en 1992, Red Cardell est sans conteste l'un des plus grands groupes de la scène bretonne. Pour ses 24 ans de carrière, la formation sort un nouvel album, Un monde tout à...

Disques
filip-chretien-les-traces-

La mélancolie lui va bien. Filip Chrétien y puise un album personnel qui entend séduire autant que son dernier « Dia a dia ». Une chronique pour le rassurer.

Disques
vincent-razavet-terre-inconnu-

Le siffleur de The Honkytonk Hicks s’est mué en chanteur solitaire. Un travail intimiste, un peu trop peut-être. 

Disques
cloe-du-trefle-d-une-nuit-a-une-autre-

Cloé du Trèfle traine son micro dans les rues de Bruxelles. En ressort des chansons pop électro que des témoignages sur le vif viennent ponctuer de façon aussi insolite que...

Disques
filip-chretien-dia-a-dia-

Le bonheur mélancolique de Filip Chrétien est contagieux. On y retient les maux et les mots, ceux d’un rennais qui aurait pu naître rue de Siam… 

Disques
marion-rouxin-land-art-

La rennaise livre son troisième album. L’ex Paul & Robin fait toujours vibrer la corde sensible de l’émotion à fleur de peau à travers 18 chansons très...

Disques
sam-verlen-divagations-

Les petites divagations de Sam Verlen sont biens agréables. Et prétexte à de belles chansons qui marient les mots aux maux, une faille à l’endroit, une faille à...

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
Silence, on creuse

Hervé Devallan


Pour vivre heureux, vivons cachés. Une devise que la République a depuis longtemps fait sienne et qu’elle sait déléguer à l’occasion. Deux exemples pour s’en convaincre


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

Breizh Gouel

Agenda

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité