Publicité
Scène & arts

En 25 ans, de Iggy Pop à Lana Del Rey, tous les champs des possibles sont à Kerampouil

Pour naviguer plus vite et sans publicités:
en-25-ans-de-iggy-pop-a-lana-del-rey-tous-les-champs-des-possibles-sont-a-kerampouil Gouel an erer kozh :
http://www.vieillescharrues.asso.fr/2016




Iggy Pop


Jean-Philippe Quignon, co programmateur puis président des Charrues décédé en septembre 2012


Comme les années passées, Jeanne Rucet et Jean-Jacques Toux programmateurs et Jérôme Tréhorel directeur ont répondu, sans se concerter à quelques questions sur leur vision personnelle du festival. 

Où étiez-vous il y a 25 ans en ce mois de Juillet ?
Jeanne Rucet : J'avais 8 ans !!! Je me souviens avoir passé mon été avec ma sœur à jouer aux Playmobil... On écoutait en boucle l’album de Sheller En solitaire !


Jean-Jacques Toux : Sur le site du Stang à Landeleau, au bord de l’eau, à préparer la première édition des Vieilles Charrues.


Jérôme Tréhorel : Ça fait donc 1992, j’avais 16 ans, j’imagine que je devais passer mes journées à la plage…


Avant de faire partie de l'équipe des Charrues quelle idée aviez-vous du festival?
J.R Pour moi les Vieilles Charrues c’était une prog' incroyable bien sûr, mais surtout un bénévolat très fort ! J’avais une image des Centre-Bretons un peu comme les Gaulois d’Asterix !!


J-J.T Ecouter de la musique, allongé dans l’herbe, avec des copains. J’avais tellement adoré mes premières expériences de festivals à Elixir Plomodiern et Saint Pabu, et après, au Festival Tamaris.


J.T je suis arrivé en 1998 et j’avoue que je n’avais pas identifié ce  festival…  ça a été le coup de foudre dès le premier jour.


Travailler à l’organisation du premier festival de France donne t-il parfois le vertige ?
J.R  Ce que j’aime avec les Vieilles Charrues c’est qu’on est obligé de rester terre à terre ! Certes nous accueillons des têtes d’affiche comme Pharrell Williams, Lana Del Rey, Polnareff ou les Insus... mais nous accueillons aussi des artistes découvertes et des artistes locaux. La semaine dernière un artiste nous a demandé s’il devait amener son sandwich pour manger, j’ai trouvé ça génial !


J-J.T Quand avec Jeanne, nous passons des offres financières très élevées sur des têtes d'affiche, parfois ça peut donner le vertige …  mais c’est le jeu, ma pauvre Lucette ! Sinon, quand on vit à l’année dans une petite commune du Centre Bretagne, on redescend vite dans la vraie vie. Cet équilibre est important.


J.T Ça pourrait donner le vertige, mais ici on sait garder les pieds sur terre. Etre bien entouré par sa famille aide beaucoup aussi.


Quel concert des Charrues en 25 ans - ou moins - vous aura marqué plus que les autres ?
J.R Je suis dans l’équipe des Vieilles Charrues depuis 2003 seulement mais ça va être difficile de choisir... Le premier passage de Phoenix en 2010 : à l’époque ils étaient beaucoup plus connus aux US qu’en France. Quand j’ai vu 40 000 personnes crier PHOENIX et Thomas Mars se couvrir du Gwenn Ha Du, je dois avouer que j’ai versé ma petite larme...  Quel plaisir aussi quand on te dit à la fin d’un concert « Whouahou ça c’est une super découverte ! ». Je pense à Other Lives en 2012, Half Moon Run en 2013, Jungle et Benjamin Clementine en 2014, ou Aurora et Feu! Chatterton en 2015. Evidemment les deux passages de Stromae ont marqué les esprits ! Il a joué Scène 3 en 2011 et est revenu en tête d’affiche Grande Scène en 2014. C’était incroyable !


J-J.T Neil Young en 2013. Le plus beau et le plus triste concert de ma vie, sans mon pote Jeanfi. Et Bashung à La Chapelle de Sainte Catherine en Plounévézel en 2003.


J.T Le concert marquent pour moi c'est Iggy Pop en 1998. Ma première année aux Charrues en tant que bénévole. C'est pour lui, pour voir cette légende sur scène que j'avais appelé Jean Philippe Quignon pour venir donner un coup de main. Le début du reste de ma vie...


Le(s) concert(s) dont vous espérez beaucoup pour cette nouvelle édition
J.R encore une fois difficile de choisir... JAIN évidemment ! Je l’ai vu sur scène pour la première fois à Paris en octobre dernier. Ce petit bout de femme, seule en scène m’a vraiment impressionnée. Mais aussi Mansfield, TYA, Soom T, Flavien Berger, Las Aves... Et il y a aussi nos chouchous du Label Charrues, Ladylike Lily et Alan Corbel. Et dans les projets originaux La Colonie de Vacances, quatre groupes qui jouent en simultané aux quatre coins d’un espace et en live c’est dément !


J-J.T The Kills, Fidlar, Dominic Sonic, Pixies, Ropoporose, Jambinai, et bien sûr Ladylike Lily et Alan Corbel du Label Charrues.


J.T Je souhaite que tous les artistes donnent le meilleur et vivent ce tsunami d’émotion avec le public des Charrues. J’aimerai tous les voir et voir leur sourire et leur surprise une fois sur scène. J’ai hâte de voir aux Charrues Lana Del Rey, Suede, The Kills, Jain, Synapson, Polnareff, ….


Les artistes pour lesquels vous avez bataillé dur et /ou que les autres n'auront pas ?
J.R- Concernant Lana Del Rey, ça n’a pas été facile. Ça fait quelques années qu’on essaye de la faire venir à Carhaix, c’est un dossier qui a pris du temps, il nous a fallu être patient... On y croyait à peine quand on a reçu la confirmation fin janvier !!! Ce sera la seule date française.


J-J.T Lana del Rey


J.T Beaucoup… mais que les autres n‘ont pas, Lana Del Rey. C’est une très belle exclu.


La 25ème édition va sans doute démarrer à guichets fermés...
J.R C’est fou... On peut déjà se dire que ça va être une très belle édition anniversaire !


J-J.T La billetterie a démarré rapidement de manière très très forte : depuis ce départ en flèche, l’atmosphère dans les bureaux est plus zen.


J.T Effectivement, nous avons la chance d’avoir le meilleur public de France et même d’Europe. C’est un très beau cadeau qu’ils nous font cette année de venir aussi nombreux.  Avec l’équipe, nous en sommes très touchés.


Les Frères Morvan vont-ils encore lancer la charrue cette année ?
J.R Chaque année le festival s’ouvre par le Tirée de charrues. C’est la tradition ! Evidemment les Frères seront auprès de nous.


J-J.T Tradition oblige !


J.T Bien sur, on ne tire pas la charrue sans eux.


Pensez-vous que l'art sous toutes ses formes est un bon remède aux malheurs du monde ?
J.R Oulala ça me rappelle l’épreuve de Philo du bac... J’ai combien de temps pour répondre ?


J-J.T En effet, c’est bien meilleur que les antidépresseurs ou BFM TV.


J.T Je pense surtout qu’il est indispensable au bonheur


Qu'écoutez-vous les jours où l'énergie n'est pas au rendez-vous ?
J.R En ce moment j’écoute souvent le dernier album d’Animal Collective, je ne sais pas pourquoi mais il me met de très bonne humeur. Un bon RATATAT ça fait toujours du bien !


J-J.T A Million Miles Away de Rory Gallagher


J.T Et même quand l’énergie est au rendez-vous, en ce moment tous les jours : Bowie, Suede et The Kills.


Où vous voyez-vous dans 25 ans au mois de Juillet ?
J.R Dans 25 ans ? Aucune idée, je préfère vivre à fond le moment présent, demain on verra...


J-J.T A Kerampouil, impossible d’être ailleurs, c’est l’histoire d’une vie !


J.T Aux Charrues pour la 50ème!


Propos recueillis par Bernadette Bourvon
Photos Jacqueline Ledoux


publié le 04-07-2016 - mis à jour le 05-07-2016

comments powered by Disqus
Scène & arts
i-m-from-roahzon-6e-edition

Ils sont peu nombreux à présenter chaque année les futures gloires locales. Citons Brighton en Grande Bretagne là où Jean-Louis Brossard des Transmusicales aime faire ses...

Scène & arts
lorient-hommage-aux-ecossais-

Du 4 au 13 août, la musique écossaise occupera le devant de la scène culturelle bretonne lors du 47e Festival Interceltique de Lorient. Pendant dix jours plus de 200 artistes mettront en...

Scène & arts
vieilles-charrues-2017-le-grand-tour-du-champ

Nous voilà orphelin(e) loin de nos 279 999 partenaires de poussière, de peau moite, de bière et d'eau fraiches. Derrière nous mais encore dans nos coeurs la transhumance d'une...

Scène & arts
vieilles-charrues-2017-quatre-jours-de-musique-et-d-amour-

Cette année encore Jeanne Rucet et Jean-Jacques Toux les programmateurs et Jérôme Tréhorel le directeur, ont répondu pieds nus et en veste à franges au questionnaire...

Scène & arts
no-logo-bzh-festival-le-reggae-a-l-heure-bretonne-

Depuis 4 ans, le No Logo Festival, situé à Fraisans en Franche-Comté, donne le « La » en matière de reggae et de world music. Découvrez sa version bretonne...

Scène & arts
festivals-jouez-la-capitales-europeennes

La haute saison des festivals pointe le bout de son nez. L’occasion de vivre l’été autrement en ajoutant aux charmes éternels de chaque capitale, le tempo et les nuits...

Scène & arts
le-bagad-de-an-oriant-sur-la-5e-avenue

Pour une surprise, elle était de taille. Le président de la prestigieuse parade de la Saint-Patrick invitant en personne le bagad de Lorient à défiler dans les rues de New York. Une...

Scène & arts
aidez-le-motocultor-festival-2017-et-payez-moins-d-impots-en-2018-

C’est par une opération de crowdfunding que le Motocultor festival va s’en sortir et fêter son dixième anniversaire. En effet, l’autre grand rendez-vous du Métal en...

Scène & arts
transmusicales-nos-coups-de-c-ur-2016

Comme à chaque fois, on ne pourra tout voir. Tout savoir. Du 30 novembre au 4 décembre, la 38ème édition des Trans va accueillir 98 groupes qui, à l’exception notable de...

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
Bénévoles de tous pays…

Hervé Devallan


Cette histoire de suppression des emplois aidés, telle que proposée par le gouvernement Macron, illustre à merveille la situation économique de la France. Et par effet de bord, de la Bretagne. Celle d’un pays dont l’équilibre repose sur des emplois sous-payés, voire pire, pas payés du tout. On appelle ça pudiquement du bénévolat…


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité