Publicité
Disques

Dom Duff « K’Kwll »

Paganab Note : 3/5HermineHermineHermine
dom-duff-k-kwll- Site officiel :
http://www.domduff.com/

Le folk rock de Dom Duff dévoile une étrange alchimie qui va de Bruce Springsteen aux danses indiennes, du folk irlandais au rock breton. La signature Dom Duff.

En fin de compte, c’est le sixième album de Dom Duff. Le temps passe. Et toujours cette impression que le breton est définitivement notre Bruce Springsteen à nous, les gars du Ker. Comme le rockeur du New Jersey, notre homme peaufine son univers d’albums en chansons, et creuse son sillon jusqu’au plus profond de son âme. Comme lui, il hisse le drapeau d’une liberté retrouvée, celle de son imagination qui lutte contre certaines réalités bizarrement intangibles. Oui, décidément, « nul besoin de Kinder ni de Kalashnikov » (‘M eus ket, na Kinder, na Kalashnikov). Car lui aussi, joue avec l’actualité pour chanter notre quotidien : « Nouvelles, nouvelles du jour, quoi de neuf aujourd’hui, qui est mort ? » (Keleier, Keloù an deiz, a nevez hiriv, piv a zo marv ?). De Prince à Lemmy, de David Bowie aux anonymes du Bataclan, on peut se poser la question. Ses chansons Dom Duff les chante bien sûr en breton, comme d’autres pratiquent l’anglais ou le français. D’ailleurs, on ne se pose pas la question. Son folk rock serrant le propos au plus près de sa guitare qu’il est étonnant d’oublier la langue, pour nous franciophones. Acoustique ou électrique, accompagné d’une cornemuse ou d’un violon, Dom Duff impose son style qui transcende l’intime pour tutoyer une sorte de derviche intérieur comme sur « Koad an noz » ou « Kreiz an dour ». Oui, le chemin de Dom Duff peut-être aussi sombre que brillant. Et si l’incantation n’est jamais loin, et qu’en Bretagne il faut lutter pour n’être ni damné, ni noyé (Daonet, beuzet). 


Hervé Devallan


Quelques dates de concerts
28 octobre 2016 : Vannes (Le Ker)
12 novembre 2016 : Chateauneuf du Faou (Kalon Digor)
17 novembre 2016 : Roazhon (1988 Live Club)
30 novembre 2016 : Londres
1er décembre 2016 : Cambridge (The Elm Tree)
6 décembre 2016 : Londres (The Sun)
10 décembre 2016 : Aberystwyth (Y Cwps)


publié le 26-10-2016

comments powered by Disqus
Disques
lower-than-atlantis-safe-in-sound-

Depuis 2007, les anglais de Lower Than Atlantis se sont fait une place en Angleterre. Leur cinquième opus confirme que cet engouement n’est pas usurpé. De là à convaincre les...

Disques
avenir-nous-sommes-les-filles-du-lycee-de-brest-

Iconoclastes, les 3 filles d’AveniR le sont assurément. Mais elles vont un peu plus que le truisme qu’elles laissent entrevoir. . 

Disques
sleater-kinney-live-in-paris-

La bande à Carrie Brownstein remet ça. Après 9 ans d’absence le trio de choc et de charme punk américain retrouve les chemins des planches avec un live à la clef.

Disques
we-wolf-movements-

Entre John Carpenter et Joy Division, il y a We Wolf. Le quartet vannetais créé en 2015 a pris le meilleur des deux et le prouve avec un brillant premier EP. 

Disques
mother-s-cake-no-rhyme-no-reason-

Fini les valses de Viennes, vive le rock d’Innsbruck. Mother’s Cake défend la cause d’un rock à la fois psychédélique et nerveux. Une belle réussite que leur...

Disques
the-black-leaders-take-it-easy-

The Black Leaders commence à être une valeur sûre du rock rennais. Leur second album renforce cette impression.

Disques
the-fleshtones-the-band-drinks-for-free-

Retrouver des anciens (40 ans de bon et loyaux au service au Garage Rock !), c’est assez réconfortant ! Surtout après une année 2016 choyée par la grande faucheuse.

Disques
10-idees-cadeau-pour-les-oreilles

En panne de bonnes galettes pour Noël ? Voici quelques notes de musique qui sauront ravir jeunes et moins jeunes, trad et métalleux, de Bretagne et d’ailleurs. 

Disques
elk-eskape-bow-

Avec ELK Eskape, les plaines boisées du Canada ont des ramifications directes jusque dans la capitale bretonne. Leur musique pousse à le croire.

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
Silence, on creuse

Hervé Devallan


Pour vivre heureux, vivons cachés. Une devise que la République a depuis longtemps fait sienne et qu’elle sait déléguer à l’occasion. Deux exemples pour s’en convaincre


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité