Publicité
Disques

David Carroll « Songs of love & protest »

Milk Music Note : 4/5HermineHermineHermineHermine

Songwriter juif irlandais, David Carroll a posé ses valises du côté de Bordeaux. Il y marie infra basse et folk dans un album d’une rare beauté.

James Joyce a raison : « People do not know how dangerous love songs can be ». L’actualité l’a une nouvelle tragiquement prouvé. C’est bien au nom d’un dieu que trois abrutis finis ont massacré une rédaction, trois flics et des citoyens français de confection juive. Au nom de l’amour… Pourquoi citer l’auteur irlandais dans cette chronique ? Et bien parce que David Carroll est lui-même natif de la verte Erin (Dublin) et que son splendide album s’attache au propos : « Songs of love & protest ». Allez jusqu’au bout du clip de « Holding on to love » où les deux chemins se croisent. Installé à Bordeaux après une jeunesse parisienne placée sous le signe d’un hip hop naissant, David Carroll bifurque vers une tradition folk avec « The guest » en 2009. Sans renier ce virage, mais en le bonifiant, il revient en 2014 avec une folk très pop, voire bluesy, où l’électronique de ses premières amours fait une entrée mesurée mais omniprésente. Un résultat efficace et agréable qui remue un peu un Landerneau folkeux habitué à plus de sagesse et de conventions. Une première protestation qui colle bien à la peau de son héritage musical : Bob Dylan et Bruce Springsteen. Deux références qui ouvrent un chemin sans compromis fidèlement défendu par de belles compositions qui font toute la différence entre Charlie Winston et Warren Zevon.


Guillaume du Porzou
publié le 19-01-2015

comments powered by Disqus
Disques
jesca-hoop-memories-are-now-

Quelques mois après son duo avec Sam Beam (Love Letters For Fire), Jesca Hoop nous revient avec son « Memories Are Now », un disque exigeant qui ne révèle ses charmes...

Disques
helene-brunet-nicola-hayes-the-inner-indian-

Certains retours aux sources s’imposent. C’est le cas de cet album qui redonne vie au folklore américain pour mieux nous entraîner aux pays de celtes. 

Disques
luke-elliot-dressed-for-the-occasion-

Luke Eliott revient avec un troisième opus enregistré en Norvège. L’américain parvient à séduire malgré une avalanche de références parfois...

Disques
the-stray-birds-magic-fire-

Quand l’Americana est interprété avec talent, c’est un style musical irrésistible. Et là, aucun doute, « Magic Fire » nous invite au voyage. 

Disques
colline-hill-skimmed-

De la Bretagne à la Belgique en passant par l’Irlande, Colline Hill vit l’Europe en citoyenne folk et en chanteuse indépendante. Son second album pourrait bien être...

Disques
glen-hansard-disn-t-he-ramble-

Avec ce disque, l’irlandais sonde l’âme de Bruce Springsteen. De quoi passer l’hiver, comprendre l’Erin et aimer la pluie.

Disques
fraser-anderson-little-glass-box-

En Ecosse, le temps est une chose relative. Comme un cask de Cherry oublié au fond d’une distillerie des bords d’un Loch, Fraser Anderson a laissé filer les saisons. Caché...

Disques
santa-cruz-microrgan-

Refaire du neuf avec du vieux. Une promesse qui peut sembler facile mais derrière laquelle se cache un véritable travail que les rennais ont maîtrisé de main de maître comme le...

Disques
robert-francis-the-night-tide-heaven-

Chanteur, guitariste, auteur, compositeur, Robert Francis livre ici son quatrième album. Une très belle réussite qui flirte avec le blues et le country. 

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
Silence, on creuse

Hervé Devallan


Pour vivre heureux, vivons cachés. Une devise que la République a depuis longtemps fait sienne et qu’elle sait déléguer à l’occasion. Deux exemples pour s’en convaincre


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

Breizh Gouel

Agenda

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité