Publicité
Films

Contagion

Réalisé par Steven Soderbergh - 2011 - Americano-émirati - 01h46min Note : 3/5HermineHermineHermine
contagion

Avec Marion Cotillard, Matt Damon, Laurence Fishburne, Jude Law, Gwyneth Paltrow

Au cinéma, le virus est un des meilleurs amis des scénaristes et des producteurs. Comment imaginer en effet quelque chose d’aussi dangereux et d’autant invisible ? Ainsi, une si grande menace, de celles qui peuvent effectivement engendrer les peurs les plus grandes et les plus irraisonnées, n’a pas besoin d’être représentée car personne ne saurait en endosser le rôle, pas même le plus sophistiqué des robots. Pourtant, la mise en scène de cet ennemi, imaginaire sur la pellicule, a été la source de nombreux films, tant le virus est inscrit dans nos inconscients comme la menace suprême, de celles qui ne se devinent que trop tard, entre les lamelles d’un laboratoire d’autopsie. Souvenons-nous du bel « And the band played on » de Roger Spottiswoode (1993) dans lequel Richard Gere alors à son apogée se mettait sur la trace du virus du sida, et de sa relation malsaine et destructive avec la race humaine. Dans le film de Soderbergh, le point de vue médical est également important, sinon central. Nous allons donc accompagner les pisteurs pour tenter de comprendre quand ce nouveau virus est passé à l’homme (sinon, il n’y a pas de film…), puis d’homme à homme. Et ensuite à quelle fréquence il se transmet, et comment. Tout cela est fort intéressant bien sûr mais, tout comme le film de Spottiswoode, qui était tourné pour la télévision, on a l’impression que celui de Soderbergh est destiné au petit écran, tant la volonté de filmer serré et efficace, en séquences montées au scalpel afin de ne jamais perdre le fil « scientifique », va à l’encontre même de la texture que l’on attend d’un film doté un tel casting. Et ce montage médico-policier tend à déshumaniser les rapports entre les différents protagonistes. De fait trop nombreux puisque le propre des virus est d’aimer presque tout le monde… On voyage bien sûr, et même loin tant ces virus sont friands de voyages en avion, mais la plupart des acteurs semblent assommés déjà par l’étendue du danger qui les guette, comme si l’invisible ennemi était bien le personnage principal. Principal mais bien peu charismatique. Á l’image d’un Matt Damon, porteur sain peu concerné finalement. Jude Law ramène un peu de cinématographie dans l’ensemble. Il est le porte parole mariole et inquiétant des théoriciens du complot. Avec lui les plans deviennent plus profonds, le temps n’est plus compté. Et les questions posées nous ramènent à de récentes et parfois paranoïaques visions de l’actualité. L’armée américaine n’avait-elle pas un labo près du point zéro de l’épidémie ? Les Labos n’en profitent-ils pas tous pour nous refourguer leur came à tout prix ? N’avaient-ils pas intérêt à la maladie ? Et les états à la disparition d’une partie d’entre nous ? Á toutes ces questions Soderbergh répond didactiquement dans les dernières scènes du film. Et cette sortie est de fait plutôt réussie. Plus porteur que le corps du film en tous les cas.


Frank Darcel
publié le 21-12-2011 - mis à jour le 03-07-2012

Bande annonce

comments powered by Disqus
Films
les-survivants

Dans un monde post-apocalyptique, Ann, une femme pensant être la seule survivante rencontre un scientifique. Entre eux s’établit une relation fragile qui va être remise en question par...

Films
howard-the-duck

Howard, un canard humanoïde menant une vie paisible sur sa planète, est accidentellement catapulté sur Terre. Un peu déboussolé, il est recueilli par Beverly, une musicienne en...

Films
godzilla

Inutile de cacher que  l'on n'attendait pas grand chose de ce Godzilla 2014. D'où l'agréable surprise que représente le film de Gareth Edwards qui, suite à l'intimiste et...

Films
under-the-skin

Les quinze premières minutes de ce film font plus ou moins illusion. Scarlett en brune, c’est une bonne idée après tout. Et au volant de son camion, elle assure ! La voilà...

Films
divergente

Les adaptations littéraires sont en vogue, après une saga achevée comme Twilight et une autre en cours comme Hunger Games, Divergente est une nouvelle autre saga «américaine...

Films
prometheus-de-ridley-scott

Hanté par sa propre créature, Ridley Scott revient avec Prometheus à la genèse d’ Alien,  saga à laquelle il donnait naissance en 1979....

Films
hunger-games

Cette fable futuriste s’approche d'abord du meilleur, façon Big brother. Avant, en seconde partie, de décevoir en lorgnant du côté des jeux vidéos.

Films
chronicle

 
Cela démarre comme un film adolescent en caméra embarquée. Le procédé, peu confortable, trouve vite ses limites dans les premières vingt minutes,...

Films
time-out

On retrouve dans Time Out l’appétit du réalisateur et scénariste Andrew Niccol pour les mondes avares en espoir. Comme dans « Bienvenue à Gattaca », ou dans...

(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
Taux d'audience records pour sitcom présidentielle


Tant de suspense, tant de rebondissements : avons-nous jamais autant été tenus en haleine que par cette série à la française ? Une version échevelée – mais en fin de compte singulièrement moins drôle – d’un Fais pas ci, fais pas ça, transposé dans les hautes sphères de la politique. 


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité