Publicité
Disques

Born Idiot "Afterschool"

Pour naviguer plus vite et sans publicités:
Auto production Note : 4/5HermineHermineHermineHermine
born-idiot-afterschool-

Born idiot peut-être, mais le quintet rennais s’est bien repris depuis. Leur premier album « Afterschool » respire l’intelligence et une certaine forme d’éloge à la lenteur. 

Rock dans l’intention, pop dans l’affirmation, « Afterschool » de Born Idiot est le premier disque d’un groupe créé par Lucas Benmahammed (anciennement chanteur de Betty the Run). Aujourd’hui le quintet rennais s’essaye avec conviction, talent et sans le moindre soupçon de nostalgie à l’univers de John Lennon et d’Elliott Smith. Un monde peuplé de guitares tout en arpège, de claviers aériens et d’une rythmique discrète et efficace. Le tout saupoudré de quelques accents jazzy qui donnent à l’ensemble l’envie gourmande de réécouter chaque morceau avec l’attention qui s’impose. Et le secret est justement là. Si à la première écoute, le disque cache bien son jeu, les suivantes dévoilent de fines pépites et de belles mélopées toujours suaves et un rien oniriques. Ce premier opus est donc une vraie réussite pour peu que l’on se donne les moyens de persévérer dans l’effort. Une gageure dans un monde « fast & furious » qui de plus en plus demande de faire un break. « Afterschool » est la bande son parfaire de ce temps mort que nous réclamons tous de nos vœux. Aux vue de cette musique, l’éloge de la lenteur est l’avenir de notre société. Born Idiot un de ses architectes sonores. 


Hervé Devallan
publié le 13-04-2017 - mis à jour le 23-04-2017

comments powered by Disqus
Disques
german-oak-down-in-the-bunker-

Encore un disque culte réédité. Il s’agit de « Doanw in the bunker » du trio allemand de Krautrock German Oak

Disques
marquis-de-sade-16-09-17-

Oui, nous sommes bien en 2017 et ceci est bien une chronique d’un nouvel album de Marquis de Sade. 

Disques
morrissey-low-in-high-school

Bigmouth Strikes Again, Get Off The Stage… C'est fou comme certains titres de Morrissey s'appliquent désormais à sa propre déchéance. 

Disques
maman-kusters-sous-la-peau-de-

On touche ici une certaine écume de la nuit. Une élégance à la Seiz Breur, qui mêle les années 30 et les années 80, sans plagiat et avec audace.

Disques
the-craftmen-club-colores-

Après quatre ans de silence discographique, The Craftmen Club est de retour avec un nouvel album studio qui démontre que les quartet costarmoricain est en évolution perpétuelle.

Disques
gad-zukes-fight-the-silence-

Ils sont cinq, viennent de Dinan en passant par l’Angleterre et débordent d’énergie. Leur premier EP est une vraie réussite, entre coup de cœur magistral et un avenir...

Disques
follow-me-not-if-the-sky-remains-

Le début des années ont le cuir qui résiste au temps. Follow Me Not les fait revivre avec la précision de ceux qui ne veulent pas confondre post punk et Cold Wave.

Disques
konrad-fight-konrad-fight-

Konrad Fight… Depuis Marquis de Sade, ça sonne bien. L’EP des breton reste...

Disques
beatneys-bear-beatney-bears-

Avec Beatneys Bear, la nuit brestoise possède ses nouveaux hérauts. Un duo qui scratche le rock. A moins que ce ne soit l’inverse.     

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
L’année 2018 démarre sous de bons et nouveaux auspices

hervé devallan


Ça bouge sur le front du fédéralisme. Supprimant un étage du mille-feuille administratif, la nouvelle assemblée territoriale corse a élu ses présidents. Oui, se sont bien le nationaliste Jean-Guy Talamoni et l'autonomiste Gilles Simeoni qui prennent la tête de la collectivité unique de Corse ! 


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité