Publicité
Disques

Born Idiot "Afterschool"

Pour naviguer plus vite et sans publicités:
Auto production Note : 4/5HermineHermineHermineHermine
born-idiot-afterschool-

Born idiot peut-être, mais le quintet rennais s’est bien repris depuis. Leur premier album « Afterschool » respire l’intelligence et une certaine forme d’éloge à la lenteur. 

Rock dans l’intention, pop dans l’affirmation, « Afterschool » de Born Idiot est le premier disque d’un groupe créé par Lucas Benmahammed (anciennement chanteur de Betty the Run). Aujourd’hui le quintet rennais s’essaye avec conviction, talent et sans le moindre soupçon de nostalgie à l’univers de John Lennon et d’Elliott Smith. Un monde peuplé de guitares tout en arpège, de claviers aériens et d’une rythmique discrète et efficace. Le tout saupoudré de quelques accents jazzy qui donnent à l’ensemble l’envie gourmande de réécouter chaque morceau avec l’attention qui s’impose. Et le secret est justement là. Si à la première écoute, le disque cache bien son jeu, les suivantes dévoilent de fines pépites et de belles mélopées toujours suaves et un rien oniriques. Ce premier opus est donc une vraie réussite pour peu que l’on se donne les moyens de persévérer dans l’effort. Une gageure dans un monde « fast & furious » qui de plus en plus demande de faire un break. « Afterschool » est la bande son parfaire de ce temps mort que nous réclamons tous de nos vœux. Aux vue de cette musique, l’éloge de la lenteur est l’avenir de notre société. Born Idiot un de ses architectes sonores. 


Hervé Devallan
publié le 13-04-2017 - mis à jour le 23-04-2017

comments powered by Disqus
Disques
beatneys-bear-beatney-bears-

Avec Beatneys Bear, la nuit brestoise possède ses nouveaux hérauts. Un duo qui scratche le rock. A moins que ce ne soit l’inverse.     

Disques
celtic-social-club-a-new-kind-of-freedom-

C’est étrange, cette impression que The Celtic Social Club existe depuis toujours. Et pourtant, cela fait seulement 3 ans qu’ils arpentent les scènes du monde entier, à commencer...

Disques
les-ramoneurs-de-menhirs-breizh-anok-

Entre gavotte et pogo, les Ramoneurs de Menhirs n’ont pas choisi. Ils n’ont donc pas renoncé. « Breizh Anok » en apporte une preuve punk et sonnante.

Disques
tagada-jones-la-peste-et-le-cholera-

Tagada Jones, dernier des mohicans ? Une fois de plus, leur punk rock défouraille à tout va et chaque élection nous prouve qu’ils ont encore de belles années devant eux.

Disques
the-moorings-unbowed-

Punk, folk et celtique à la fois. Et originaire de Sélestat dans le Bas-Rhin. Le résultat est aussi explosif qu’une Guiness dégoupillée à l’heure de...

Disques
the-decline-heroes-on-empty-streets-

Avec sa voix à la « Schultz » (Parabellum), le chanteur de The Decline ! pousse les bretons beaucoup plus près de ses cousins celtes que de la scène punk rock...

Disques
sunflowers-the-intergalactic-guide-to-find-the-red-cowboy-

Les Sunflowers dynamitent le surf rock. Et qu’ils soient de Porto n’est pas le moindre de leurs exploits.  

Disques
wicked-crawling-back-

Dans le jargon, on appelle ça, un artiste en développement. A l’écoute de leurs 6 titres, Wicked ne va pas rester longtemps dans l’ombre de son prochain. 

Disques
merzhin-babelive-

Album live et DVD, voilà le nouveau rendez-vous que nous propose Merzhin. Un album capté à l’occasion du Babel Tour et à consommer sur place où sur scène. 

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
Bénévoles de tous pays…

Hervé Devallan


Cette histoire de suppression des emplois aidés, telle que proposée par le gouvernement Macron, illustre à merveille la situation économique de la France. Et par effet de bord, de la Bretagne. Celle d’un pays dont l’équilibre repose sur des emplois sous-payés, voire pire, pas payés du tout. On appelle ça pudiquement du bénévolat…


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité