Publicité
Disques

All Them Witches « Sleeping through the war »

Pour naviguer plus vite et sans publicités:
New West Records Note : 3/5HermineHermineHermine

Les Sorcières de Nashville déboulent à nouveau à grand renfort de guitares saturées et survoltées. Du bel ouvrage qui séduit tous les amateurs de rock, quelque soient leurs chapelles.  

Cinquième album de la formation de Nashville,  « Sleeping through the war » redonne au rock gras ses couleurs psychédéliques. Alors rien de plus normal qu’aux Etats Unis, les blogs punk et psyché parlent d’une même voix enthousiaste de All Them Witches. Logique, leur musique pioche aussi bien dans Royal Trux que dans chez Clutch pour livrer un stoner dévergondé et sous speed. On pourrait même penser au premier Pearl Jam si le grunge n’était devenu un mot obscène. Attendons quelques années et tout rentrera dans l’ordre ! Côté production, ils ne chôment pas depuis 2012, année de création du combo. Un album par an, c’est aujourd’hui rapide à l’heure où le marketing prend le pas sur la création. Pour tous les amateurs de rock, c’est en revanche le bon rythme : juste le temps d’user la pointe de son diamant sur son vinyle, que l’épisode suivant est dans les bacs. Un peu comme à la grande époque. Et c’est effectivement là que nous entraine le quatuor américain, au pays de Blue Cheer,  Mountain et autres Blues Oystrer Cult. C’est pas toujours très fin, mais rudement efficace. 


Guillaume du Porzou
publié le 23-02-2017

comments powered by Disqus
Disques
maman-kusters-sous-la-peau-de-

On touche ici une certaine écume de la nuit. Une élégance à la Seiz Breur, qui mêle les années 30 et les années 80, sans plagiat et avec audace.

Disques
the-craftmen-club-colores-

Après quatre ans de silence discographique, The Craftmen Club est de retour avec un nouvel album studio qui démontre que les quartet costarmoricain est en évolution perpétuelle.

Disques
gad-zukes-fight-the-silence-

Ils sont cinq, viennent de Dinan en passant par l’Angleterre et débordent d’énergie. Leur premier EP est une vraie réussite, entre coup de cœur magistral et un avenir...

Disques
follow-me-not-if-the-sky-remains-

Le début des années ont le cuir qui résiste au temps. Follow Me Not les fait revivre avec la précision de ceux qui ne veulent pas confondre post punk et Cold Wave.

Disques
konrad-fight-konrad-fight-

Konrad Fight… Depuis Marquis de Sade, ça sonne bien. L’EP des breton reste...

Disques
beatneys-bear-beatney-bears-

Avec Beatneys Bear, la nuit brestoise possède ses nouveaux hérauts. Un duo qui scratche le rock. A moins que ce ne soit l’inverse.     

Disques
celtic-social-club-a-new-kind-of-freedom-

C’est étrange, cette impression que The Celtic Social Club existe depuis toujours. Et pourtant, cela fait seulement 3 ans qu’ils arpentent les scènes du monde entier, à commencer...

Disques
les-ramoneurs-de-menhirs-breizh-anok-

Entre gavotte et pogo, les Ramoneurs de Menhirs n’ont pas choisi. Ils n’ont donc pas renoncé. « Breizh Anok » en apporte une preuve punk et sonnante.

Disques
tagada-jones-la-peste-et-le-cholera-

Tagada Jones, dernier des mohicans ? Une fois de plus, leur punk rock défouraille à tout va et chaque élection nous prouve qu’ils ont encore de belles années devant eux.

Archives >>
(n'oubliez pas de confirmer votre abonnement sur l'e-mail de confirmation)
Édito
Le Pays Catalan loin des petits papiers du paradis

Hervé Devallan


Supposer irréversible  l’autonomie du Pays Catalan - et de toutes autres nations européennes - ne doit pas nous étonner. Non plus que nos États souverains s’y opposent. Pour eux toute (r)évolution est mortifère. 


> Lire la suite
Cinéma en Bretagne

Ville : 

© Bretagne Actuelle | Mentions légales | Contact | Publicité